Les virus me collaient au fesse

J’ai fuis la ville ancienne, et le temple et tous lieux, masques, plasma froid, le savant, tournois, ses jeux me sont ennuyeux, cet édifice autrefois sacré, est un paralysé, esquels prenant plaisir le coronavirus pour nous distraire
Nous sommes tous des braves petits vieux, dans la traversée est amusante à peindre, et rien sans toi de beau ne me puisse étreinte…

La vie et rien dautre, 17 mai 2021