Merci bien-aimé…

J’aurai beau parlé toutes les langues de la terre et du ciel…si je n’ai pas la charité, s’il me manque l’amour, je ne suis qu’un cuivre qui résonne, une cymbale retentissante, l’amour ne cherche pas son intérêt, il supporte tout, endure tout, il trouve sa joie dans ce qui est vrai… Car celui qui ferme son oreille au cri, il criera lui-même et n’aura point de réponse… donne à quiconque te demande, et ne réclame pas à celui qui s’empare, donne-lui, et que ton coeur ne lui donne point à regret, car Dieu te bénira dans tes travaux…merci d’avoir navigué à mes côtés et nager dans la rivière du sacrifice, comme un cadeau du ciel… bisou gros câlin… » je t’aime aussi »

KS...,