ô chérie

la fille fraîche, grasse, appétissante et succulente, je ne vous ai pas oublié à notre première croissement à la station cadillac. dans le train, vous étiez assis devant moi et une telle beauté comme vous, c’est très difficile de ne pas un jeté coup d’oeil tous les 10 secondes. votre sourire royonnant m’a éclairé ma journée et votre magnifique regard de donne des espoirs. j’espère de vous revoir et que vous liseriez le journal d’aujourd’hui 😉

mr. no name,