ô roméo du métro

à toi l’homme en bleu,
je te vois tous les matins très tôt.
tu es assis avec un livre en main; le seigneur des anneaux.
tu es toujours concentré sur ta lecture, tu ne regardes personne dans le métro.
et pourtant j’existe, il te suffirait de lever les yeux vers le haut,
pour voir comment j’ai un petit air rigolo.
si tu lisais moins on pourrait discuter en s’en allant au boulot.
au plaisir de pouvoir échanger nos numéros.
à très bientôt

la fille en rouge, qui ne prend plus l'auto,