Portrait d’été

Un portrait. La chaleur caressante combattant la brise estivale afin de laisser une trace sur sa peau dorée. Une robe légère dont les pans fleuris flottent à chaque mouvement, faisant danser les lignes gracieuses de son corps. Un rire de cristal s’harmonisant avec le chant des oiseaux tandis que des gouttes fraîches coulent sur ses doigts trempés dans la rivière. Nymphe pendant une heure, une éternité. Chaude présence lumineuse. Et je ne peux arracher mon regard d’elle, comme les filets blancs s’accrochent à la cime des arbres, réticents à se détacher du flanc de la montagne à l’aube.

Ninja,