Pourquoi hésites-tu?…viens…maintenant

Celui qui m’a tant manqué, que j’ai souvent voulu trouver, c’est le présent, le bonheur à l’était pur…l’indispensable, que mes pensées cherchent à chaque fois…tu me lis…tes yeux et ton esprit sont là… J’ose espérer que mes mots seront pour toi la démonstration de mes propos sont vrais… Oui…mon coeur… Je sais que tu sais… Que c’est vrai…je donne du sens aux transmissions que je pense, à ces cheminement neutroniques, construire ce bonheur, de savoir aimer, c’est vouloir le vivre au présent, le sage le cultive sous ses pieds…tu me manques c’est pas mon truc, tu me manques et tout ça n’a aucun sens, cette évidence m’a frappé, un soir d’insomnie…oui le passé le bonheur tu ne peux me l’offrir, c’est impossible à imaginer…oui le passé… Je vis dans le présent ,ce présent que je vais consoler, sans prendre de gants, les épices vanille m’appelle, je suis inaccessible, j’ai des conseils à prodiguer, des miracles à accomplir, mon âme à plus de feu, que tu as de cendres! Mon coeur à plus d’amour, que tu n’as d’oubli… Puisque tu m’as oublié, que les vents te mènent où d’autres âmes plus belles, sauront t’aimer mieux que moi… Sans drame, sans larme, pauvres et dérisoires armes…puisque tu pars, garde en mémoire notre au revoir…

Celle qui ta aimé...,