Tu m’a aimé le premier

Hier, mes yeux baignaient dans les larmes, mais la croix a été cette arme, qui a su changer l’état de mon âme, dans le tombeau je suis tombée, tout le monde fuit, et personne ne semble de ma détresse s’apercevoir
À qui crierais-je pour sortir de là ?
Qui aurais pitié de moi ?
Toi mon bien-aimé on t’appelle le ressuscité, celui que la mort n’a pas pu avaler, avec toi j’ai l’assurance, je veux aller là où je ne suis jamais allée, pour toi mon Amour je repousserai mes limites, dans ce processus de dépouillement qui nous rapproche intensement
Comme mon âme à soif de toi, viens ! Viens mon bien-aimé ! J’attends avec ardent désir ton retour, mais en attendant ce grand jour glorieux
Viens !
Soit le maître de mes pensées et mes actes
Viens !
Dirige mes pas ! Conduis-moi dans ta justice et ta sainteté
Viens !
Viens mon Roi siège sur le trône de mon cœur, parce que toi seul en est digne !
Merci mon roi
Merci de neutraliser toutes les armes qui se dressent contre moi ! Les sauts de l’ennemi n’ont plus aucun effet sur moi…
C’est pourquoi j’oublie l’oppression car je n’ai plus rien à craindre, elle ne s’approchera plus de moi, car je suis justifié par ta justice !
Reçois ma reconnaisse mon bien-aimé…
Je t’aime mon Amour

Jamais sans toi..., 17 mai 2021