Tu me sondes

Mon Âme a soif de toi, comme une terre asséchée espère la pluie, mes larmes sont ma nourriture jour et nuit, pendant qu’on me dit sans cesse où est donc ton roi? Mon âme soupire après toi ! Quand irais-je et apparaîtrais-je devant ta face? Je me rappelle avec effusion de mon cœur quand tu marchais entouré de la foule et que je m’avancais à tes côtés vers ta maison, au milieu des cris de joie et des actions de grâces d’une multitude miracles, je pense à toi !
Mon âme abattue et gémis au-dedans de moi, un flot appelle un autre flot au bruit de tes ondées, toutes tes vagues et tous tes flots passent sur moi… Aussi c’est à toi que je pense, pourquoi m’oublies-tu ?pourquoi dois-je marcher dans la tristesse sous l’oppression de l’ennemi ? Mes os se brisent quand mes persécuteurs m’outragent ?

Jamais sans toi..., 9 avril 2021