Monde
22:04 27 septembre 2016 | mise à jour le: 27 septembre 2016 à 23:06 temps de lecture: 2 minutes

L’ancien président israélien Shimon Peres est décédé

L’ancien président israélien Shimon Peres est décédé
Photo: Getty Images

L’homme d’État israélien Shimon Peres est décédé mardi soir, deux semaines après avoir été foudroyé par une grave hémorragie cérébrale.

Son décès, annoncé par le Jerusalem Post, a été confirmé au New York Times par une source médicale proche de M. Peres.

L’état de M. Peres, qui demeurait «sérieux mais stable» depuis son accident, s’est rapidement détérioré hier matin, son gendre et médecin Rafi Walden disant que la dégradation de son état de santé était «extrêmement sérieuse».

M. Peres, qui fut président, premier ministre, ministre des Affaires étrangères, de la Défense, des Finances et des Transports, s’est éteint à 93 ans. Il est largement considéré comme le dernier représentant d’une génération d’hommes d’État à qui Israël doit sa fondation.

«Le président Shimon Peres était un visionnaire […] dont les réalisations, au cours de sept décennies, se lisent comme l’histoire de l’État moderne d’Israël.» – David J. Cape, président du Centre consultatif des relations juives et israéliennes

Shimon Peres était reconnu comme une colombe au sein de la communauté internationale, ayant été l’architecte des accords d’Oslo qui ont brièvement laissé poindre l’espoir qu’une paix était possible entre Israël et les Palestiniens. Son apport à la négociation de cette entente lui a valu le prix Nobel de la paix, en 1994, ainsi que les foudres de ses concitoyens. Selon un sondage mené en 2013, 57% des Israéliens jugaient que les accords d’Oslo avaient nui à l’État israélien.

M. Sheres est également le maître d’œuvre du programme de défense nucléaire israélien.

Élu à la présidence d’Israël en 2007, il a largement consacré ses dernières années à défendre la paix.