Monde

Trump adoucit la réglementation bancaire post-2008

Trump adoucit la réglementation bancaire post-2008
Photo by: The Associated PressFILE - In this Thursday, May 17, 2018, file photo, U.S. President Donald Trump speaks during a meeting in the Cabinet Room of the White House, in Washington. Trump said he will "demand" that the Justice Department open an investigation into whether the FBI infiltrated his presidential campaign, an extraordinary order that came hours before his legal team said the special counsel indicated its investigation into the president could be concluded by September. (AP Photo/Carolyn Kaster, File)

WASHINGTON — Le président américain Donald Trump a promulgué jeudi une loi qui vient assouplir les restrictions imposées aux banques dans la foulée de la crise financière de 2008.

Savourant ce triomphe législatif, M. Trump s’est félicité de cette «prochaine étape dans un retour en force des États-Unis sans précédent» sur le plan économique.

Le projet de loi républicain avait été adopté mardi par le Congrès, avec quelques appuis démocrates.

Donald Trump a ainsi rempli son engagement électoral de démanteler la loi Dodd-Frank, adoptée sous Barack Obama, en 2010, en réponse à la récession qui avait laissé dans son sillage des millions d’emplois perdus et de maisons saisies. Le sauvetage financier des banques de Wall Street avait alors coûté des milliards de dollars aux contribuables américains.

La nouvelle loi quintuple le plafond auquel le gouvernement considère les banques comme assez importantes pour que leur défaillance s’avère catastrophique. Ce seuil passe de 50 milliards $US en actifs à 250 milliards $. Les institutions financières de cette taille sont notamment assujetties à des exigences plus strictes en matière de planification.

La mesure s’inscrit dans la poussée de Donald Trump pour une réorientation politique plus favorable au monde des affaires et pour un adoucissement des régulations qui ont selon lui miné la création d’emplois et la croissance économique aux États-Unis.

Ses opposants objectent que les profits et le crédit bancaire étaient pourtant en augmentation depuis l’entrée en vigueur du cadre prudentiel Dodd-Frank.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *