Monde

Nul n’est à l’abri du trafic, même sur le toit du monde

Nul n’est à l’abri du trafic, même sur le toit du monde
Photo by: Getty Images

L’ascension du plus haut sommet de la Terre se démocratise, et ce n’est pas sans créer des problèmes de trafic. Alors que le 60e anniversaire de la première expédition à avoir conquis l’Everest sera célébré la semaine prochaine, les touristes – et pas toujours les plus férus d’escalade – se pressent pour atteindre la cime du monde.

Ainsi, cette semaine, des grimpeurs ont dû attendre jusqu’à deux heures pour entâmer leur ascension, le chemin menant au sommet étant congestionné par une foule parmi laquelle se trouvaient deux vieillards de 80 et 81 ans qui compétitionnent pour obtenir le record du plus vieil homme à atteindre le sommet qui culmine à plus de 8 000 m.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *