Santé
09:43 29 janvier 2021 | mise à jour le: 29 janvier 2021 à 17:07 temps de lecture: 3 minutes

Le confinement peut nuire à la santé des yeux

Le confinement peut nuire à la santé des yeux
Photo: Gracieuseté – Josh SorensonLa santé des yeux peut être affectée par certaines restrictions du confinement.

Certaines consignes sanitaires peuvent avoir un impact sur la santé des yeux selon des ophtalmologistes. Alors que l’exposition prolongée aux écrans peut avoir des conséquences temporaires, une diminution des activités extérieures peut entraîner la myopie chez les enfants et les adolescents.

Les yeux ont besoin d’être exposés aux rayons ultraviolets (UV) du soleil afin de se développer normalement jusqu’à l’âge de 21 ans. Faire trop peu d’activités dehors pourrait faire en sorte que l’œil prenne trop d’expansion, causant ainsi de la myopie.

Ce trouble de la vision peut avoir des effets à long terme, comme le décollement de la rétine et une incidence plus grande de glaucome.

«C’est inquiétant, surtout avec l’enseignement à distance des jeunes du secondaire et du CÉGEP, explique l’ophtalmologiste du Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CHUM), Mona Dagher. La myopie peut empirer avec le temps si on ne prend pas l’habitude de sortir dehors.»

Une récente étude réalisée auprès de plus de 120 000 élèves chinois a révélé que 15% plus d’enfants ont eu besoin de lunettes en 2020 comparativement à 2019. Elle met la pandémie en cause.

«C’est une situation bien connue dans le milieu et on a peur que ça empire ici aussi avec le confinement», mentionne-t-elle.

La solution serait de passer en moyenne deux heures par jour à l’extérieur afin de faire le plein de rayons UV. Les scientifiques ne savent toujours pas pourquoi les yeux en ont besoin, mais ils s’entendent pour dire qu’ils sont nécessaires à leur croissance normale.

63% – Pourcentage de québécois qui ont augmenté leur temps d’écran depuis le début de la pandémie, selon une enquête de l’Académie de la transformation numérique.

Les méfaits des écrans

L’exposition prolongée aux écrans en télétravail ou en enseignement à distance a aussi des effets sur le système oculaire, mais seulement temporairement. Aucun effet à long terme ne peut en résulter, uniquement de l’inconfort.

Lorsque quelqu’un est concentré sur un écran, ses yeux clignent jusqu’à 50% moins souvent, ce qui nuit à leur hydratation. Les larmes présentes sur la surface de l’œil peuvent alors s’assécher et créer des démangeaisons.

«Ce n’est pas une question d’infection, mais simplement d’irritation», affirme l’ophtalmologiste en clinique privée, Jean-Pierre Chartrand.

L’utilisation de larmes artificielles peut aider à prévenir cette réaction. Des compresses humides chaudes peuvent également activer les glandes dans les paupières afin de stimuler la lubrification des yeux.

Plusieurs autres éléments peuvent causer de la fatigue au niveau du système oculaire comme la posture, la luminosité de l’écran et la distance à laquelle on le regarde.

La Dre Dagher recommande que la lumière émise par l’écran soit cohérente avec celle présente dans la pièce, et qu’une distance de 50 cm soit maintenue avec lui.

«Les yeux vont alors moins travailler pour s’adapter à ce qui est affiché», précise-t-elle.

L’idéal demeure de prendre des pauses. Les deux ophtalmologistes préconisent l’hygiène «20-20-20». Il s’agit de regarder 20 mètres au loin pendant 20 secondes pour chaque 20 minutes passées à l’écran.

Articles similaires