Sports

Échos des pilotes au Grand Prix du Canada

Échos des pilotes au Grand Prix du Canada
Photo: Tom Boland / La Presse CanadienneTom Boland / La Presse Canadienne

MONTRÉAL — Voici quelques échos des paddocks à l’issue de la séance de qualifications du Grand Prix de Formule 1 du Canada:

Lewis Hamilton (Mercedes), qui sera en quête d’une septième victoire dimanche au circuit Gilles-Villeneuve, était satisfait de sa journée de travail même s’il s’est contenté du quatrième chrono:

«Ç’a été difficile en qualifications. Mes tours n’étaient pas bons et je n’ai tout simplement pas été en mesure de réunir toutes les pièces du casse-tête. Je ne crois pas que ma performance aujourd’hui ait un lien avec le fait que nous ayons un moteur plus vieux. Sebastian a tout simplement fait du meilleur travail en Q3.»

Le Finlandais Kimi Raikkonen (Ferrari) a connu une journée plus difficile que la veille et partira cinquième dimanche:

«À ma dernière tentative en Q3, la voiture est soudainement devenue très sous-vireuse, donc j’ai éprouvé de la difficulté à compléter mon tour. À ce moment-là, je n’ai pas eu d’autre choix de rentrer aux puits le plus rapidement possible, donc je n’étais plus dans ma ligne de course et mon tour s’est arrêté là. C’est bizarre, parce que ma voiture allait bien jusqu’à ce moment-là. Ce n’est pas le résultat que nous anticipions.»

Le Monégasque Charles Leclerc (13e) a accédé à la Q3 pour la quatrième fois consécutive, devenant ainsi le premier pilote Sauber à accomplir l’exploit depuis Adrian Sutil en 2014:

«Je ne connaissais pas la piste avant d’arriver à Montréal ce week-end. Après les deux premiers jours, je me sens de toute évidence à l’aise ici, et la voiture est bonne. Mon résultat (en qualifications) est positif, et j’ai hâte de voir ce que je pourrai faire pendant la course dimanche.»

L’Espagnol Fernando Alonso (14e, McLaren) s’est montré positif après une journée où il a pu préparer la voiture pour la course de dimanche:

«Journée difficile en qualifications. Mais les points sont distribués le dimanche, donc nous serons prêts à nous battre.»