Sports

Baseball féminin: le Canada devra déloger le Japon

Baseball féminin: le Canada devra déloger le Japon
Photo by: Fred ThornhillFred Thornhill / La Presse Canadienne

MONTRÉAL — Le Canada tentera de mettre la main sur une première Coupe du monde de baseball féminin, dont la huitième édition sera présentée du 22 au 31 août, au USSSA Space Coast Complex de Viera, en Floride. Mais il risque de devoir battre le Japon deux fois plutôt qu’une.

Le Japon domine la scène du baseball féminin. La première nation au classement mondial — le Canada est deuxième — a atteint la finale des sept précédentes éditions de la Coupe du monde, remportant les cinq dernières, dont aux dépens du Canada en 2016, à Gijang, en Corée du Sud.

Jumelées aux Nippones dans le groupe B, les Canadiennes, dirigées par le Québécois André Lachance, lanceront leur tournoi mercredi, en affrontant Hong Kong. Elles affronteront ensuite coup sur coup Cuba (no 9), le Japon, l’Australie (no 4) et la République dominicaine, non classée.

Le groupe A est quant à lui composé des États-Unis (no 3), du Venezuela (no 5), de Taïwan (no 6), de la Corée du Sud (no 7), des Pays-Bas (no 8) et de Porto Rico (non classée).

Les trois premières équipes de chaque groupe et les trois dernières s’affronteront ensuite dans la «super ronde», un autre tournoi à la ronde de trois rencontres seulement. Après ces deux rondes, les équipes classées troisième et quatrième disputeront la petite finale, tandis que les deux premières au classement joueront pour le titre mondial. Les deux matchs de médailles seront présentés le 31 août.

Des 20 joueuses qui composent l’équipe canadienne, 14 ont déjà participé à la Coupe du monde, dont les Québécoises Daphnée Gélinas, de Repentigny, et Anne-Sophie Lavallée, de Boucherville. Les Ontariennes Kate Psota et Ashley Stephenson disputeront quant à elles leur huitième Coupe du monde.

Lachance, à la tête de la formation canadienne pour la huitième fois, sera secondé d’Aaron Myette, Sheen Bromley, Scott MacKenzie et Patricia Landry.

Le Canada est monté cinq fois sur le podium. Il s’est incliné en finale en 2008 et 2016 et remporté la médaille de bronze en 2004, 2006 et 2012.

Deux fois, le tournoi a été disputé à Edmonton: en 2004 et 2012.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *