Sports

Caroline Wozniacki est éliminée à Melbourne

Caroline Wozniacki est éliminée à Melbourne
Photo by: Getty Images

MELBOURNE, Australie — La championne en titre Caroline Wozniacki a été évincée des Internationaux de tennis d’Australie après avoir baissé pavillon 6-4, 4-6, 6-3 devant Maria Sharapova au troisième tour, vendredi.

Sharapova a brisé Wozniacki au septième jeu du troisième set avec un coup droit dans la portion large du court, puis elle a baissé les bras et poussé un cri de joie.

Elle a ensuite servi pour creuser l’écart à 5-3, avant de briser de nouveau la Danoise lors du dernier jeu. Elle a scellé l’issue de la rencontre avec sa deuxième balle de match, après que Wozniacki eut manqué de précision avec son revers.

Sharapova, championne des Internationaux d’Australie en 2008, affrontera la favorite locale Ashleigh Barty au quatrième tour.

Plus tôt en journée, devant ses compatriotes assis bien au sec à l’intérieur de l’Aréna Rod-Laver, Ashleigh Barty a été la première joueuse à se qualifier pour la quatrième ronde.

Quinzième tête de série, Barty a facilement défait la Grecque Maria Sakkari 7-5, 6-1 en 82 minutes, malgré le fait qu’elle a dû être traitée pour ce qui semblait être un problème à l’estomac à la fin de la manche initiale.

Elle n’a pas précisé ce qui la dérangeait.

«J’ai appris à bien connaître mon corps et c’était plus de me rassurer et pour me supporter, a-t-elle avoué. Je vais bien.»

Barty, qui n’a concédé aucun set au fil de ses trois premiers matchs, a été solide au service avec 13 as et aucune double faute. Elle n’a fait face qu’à trois balles de bris, toutes au premier set, et n’a flanché qu’une seule fois dans ces circonstances.

Elle a par ailleurs converti quatre de ses dix chances de bris, deux dans chaque set.

«Une mauvaise journée au boulot pour moi, une bonne pour Ashleigh (Barty), a déclaré Sakkari. Elle joue vraiment différemment que les autres joueuses de son calibre. Et son service est difficile à déchiffrer. Elle est une joueuse très talentueuse.»

Par ailleurs, Amanda Anisimova a de nouveau fait écarquiller les yeux des amateurs de tennis vendredi, éliminant avec panache l’une des vedettes montantes du tennis féminin.

Grâce à une prestation impeccable, lors de laquelle elle a accumulé 21 coups gagnants contre seulement neuf fautes directes, l’Américaine de 17 ans a éliminé la Bélarusse Aryna Sabalenka, 11e tête de série, 6-3, 6-2 en seulement 65 minutes.

Sabalenka compte déjà un titre à son palmarès cette saison, à Shenzhen, et avait atteint le quatrième tour des Internationaux des États-Unis en 2018.

Plus jeune joueuse toujours en lice dans le tableau du simple féminin à Melbourne Park, Anisimova n’a perdu que sept jeux lors de ses deux derniers matchs, face à des têtes de série. Vendredi après-midi, elle a inscrit quatre bris de service et sauvé la seule balle de bris à laquelle elle a fait face.

Anisimova, qui avait facilement battu Lesia Tsurenko (24e) 6-0, 6-2 en deuxième ronde, ne s’est jamais rendue aussi loin à un tournoi du Grand Chelem. Lors de ses deux présences précédentes dans le tableau principal, elle avait été éliminée dès la première ronde.

Presque au même moment, la Russe Anastasia Pavlyuchenkova a passé encore moins de temps sur le court qu’Anisimova alors qu’elle a défait la Bélarusse Aliaksandra Sasnovich 6-0, 6-3 en exactement 60 minutes. Lors de son prochain match, en quatrième ronde, elle se mesurera à l’Américaine Sloane Stephens (5e), qui a défait la Croate Petra Martic 7-6 (6), 7-6 (5).

Danielle Collins a aussi causé une surprise en écartant la 19e tête de série Caroline Garcia 6-3, 6-2, ce qui l’a propulsée au quatrième tour d’un tournoi du Grand Chelem pour la première fois de sa carrière.

L’Américaine âgée de 25 ans, qui a entamé son tournoi en renversant la 14e tête de série Julia Görges, n’avait jamais remporté un match du tableau principal en cinq participations à des tournois majeurs.

Elle affrontera au tour suivant la deuxième tête de série Angelique Kerber, qui a souligné son anniversaire en ne concédant qu’un seul jeu contre la 240e raquette mondiale, Kimberly Birrell.

Kerber, qui a remporté les Internationaux d’Australie et des États-Unis en 2016 ainsi que Wimbledon en 2018, a écrasé Birrell 6-1, 6-0.

«J’ai toujours fêté mon anniversaire ici. Je crois que c’est la 12e fois maintenant, a mentionné Kerber. Je n’oublierai jamais mes anniversaires en Australie.»

À l’exception des affrontements prévus à Rod-Laver, à l’Aréna Margaret-Court et à l’Aréna Melbourne — tous munis d’un toit rétractable — les autres matchs à l’affiche du programme de jour de vendredi ont été retardés par la pluie.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *