Uncategorized
11:05 23 août 2017 | mise à jour le: 23 août 2017 à 11:08 Temps de lecture: 3 minutes

Matières organiques: des taux de récupération en hausse à Anjou et MHM

Matières organiques: des taux de récupération en hausse à Anjou et MHM
Photo: Déposit PhotoLa collecte des matières organiques a permis de récupérer 84 810 tonnes de matières sur le territoire de l’agglomération, une hausse de 19 % par rapport à 2016.

Le taux de récupération des matières organiques a plus que doublé en 2016 dans Mercier – Hochelaga-Maisonneuve (MHM) passant de 5 à 12%.

Uniquement pour ce qui est des résidus alimentaires, l’arrondissement s’est classé au troisième rang des arrondissements montréalais avec plus de 1500 tonnes recueillies.

Bien que la collecte des résidus alimentaires soit déjà offerte sur l’ensemble du territoire de l’arrondissement, rappelons qu’en 2014 et 2015, elle l’était sur une base volontaire.

Depuis, la cadence a été accélérée et la collecte a été implantée systématiquement. En ce moment, 44 000 ménages disposent de leur bac brun pour y participer.

L’arrondissement complètera dans les prochaines semaines, du 4 au 31 octobre, l’implantation pour les résidents du quartier Hochelaga-Maisonneuve. Après quoi, tous les secteurs auront fait l’objet d’une intervention.

Cette nouvelle phase sera accompagnée d’une opération de sensibilisation des citoyens et devrait permettre à l’arrondissement d’accroître la quantité de résidus alimentaires ramassés.

Avec un taux de récupération de 12% des matières organiques, l’arrondissement demeure cependant loin de l’objectif de 60% fixé par le ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques.

Dans certaines catégories, l’arrondissement est à quelques points de pourcentage des objectifs de la Politique québécoise de gestion des matières résiduelles.

C’est notamment le cas pour la récupération des résidus de construction, de rénovation et des encombrants. Le taux de récupération de MHM est de 63%, alors que la cible gouvernementale a été fixée à 70%.

Et au chapitre des matières recyclables, l’écart entre l’arrondissement et l’objectif du ministère est de 11% (59% contre 70%).

Anjou
Du côté de l’arrondissement d’Anjou, le taux de récupération de la collecte des matières organiques est passé de 4 à 8% l’an dernier.

Les premiers bacs bruns ont fait leur apparition en 2016 dans un premier secteur et elle s’est poursuivie cette année avec une seconde zone.

Elle se poursuivra progressivement en 2018 et 2019 afin de desservir tous les secteurs du territoire angevin.

Avec un taux de récupération de 52% des matières recyclables en 2016, l’arrondissement d’Anjou se classe en fin de peloton. Seul l’arrondissement de Villeray – Saint-Michel – Parc-Extension a un taux de récupération moins élevé (49%) parmi tous les arrondissements montréalais.

L’arrondissement performe mieux en ce qui a trait à la récupération des résidus domestiques dangereux et également dans la récupération des résidus de construction et des encombrants. Dans les deux cas, il se classe au 11e rang des 19 arrondissements.

Rappelons qu’à Montréal, il est interdit de jeter des matières recyclables et des déchets organiques dans les sacs à poubelle, là où les bacs bruns sont disponibles. Les contrevenants sont passibles d’une amende pouvant atteindre jusqu’à 2000$.

Articles similaires