Île-des-Sœurs
16:30 26 avril 2020 | mise à jour le: 26 avril 2020 à 10:42 temps de lecture: 3 minutes

Défis d’une chanteuse émergente pendant la crise du coronavirus

Défis d’une chanteuse émergente pendant la crise du coronavirus
Photo: Gracieuseté - Olivia KhouryLa chanteuse Olivia Khoury prépare des vidéos de sa musique qu’elle prévoit publier aux alentours du mois de mai sur ses réseaux sociaux.

À l’instar d’autres domaines, celui de la musique se voit ébranler. Toutefois, les artistes qu’ils commencent tout juste à percer ou qu’ils soient des vedettes bien établies tentent tous de se renouveler pendant la crise du coronavirus. Cette période est très inspirante pour l’artiste verdunoise Olivia Khoury, mais elle est parfois aussi un peu étouffante.  

Elle est récemment revenue d’un voyage étudiant à Londres pour découvrir l’univers musical de cette ville du Royaume-Uni. Comme pour plusieurs, la pandémie a changé tous ses plans, dont celui de sortir un album avec son band au retour de son expérience londonienne.

«Il y a des jours où je suis super créative et je compose beaucoup et d’autres où j’ai juste besoin de ne pas penser trop à la situation et à l’avenir», admet la chanteuse Olivia Khoury.

S’adapter

Pour le moment, la Verdunoise compte plutôt enregistrer une chanson à distance avec son groupe. Elle désire tout de même créer sans se mettre la pression de faire un album dans ses conditions.

«Chacun m’envoie ses pistes et on les met ensemble [avec un logiciel]. Beaucoup de musiciens font cela notamment pour de la musique électronique, mais pour du jazz c’est un peu plus difficile de synchroniser la musique», explique Olivia Khoury.

Puisqu’elle doit terminer des cours à l’Université de Concordia, la Montréalaise désire se concentrer sur l’école avant de se pencher sur des manières plus créatives d’approcher la musique et d’être engagée avec d’autres artistes.

«La première semaine où je suis revenue de Londres, j’ai fait quelques petits concerts [en direct] sur Instagram. Simplement pour faire de la musique en public et partager cela avec les autres», raconte-t-elle.

L’artiste planifie d’ailleurs faire quelques vidéos en duo avec son copain guitariste. À la suite d’un sondage qu’elle a fait auprès de sa communauté, les gens préféreraient les vidéos enregistrés plutôt que les directs, car ils peuvent réécouter les extraits. 

Annulation des festivals

La chanteuse comme bien d’autres artistes est déçue que tous les festivals soient annulés cet été, même si elle comprend qu’il s’agit d’une question de sécurité sanitaire pour contrer le coronavirus. D’autant plus qu’elle avait gagné en décembre la bourse Oscar Peterson de l’Université de Concordia. «Le prix habituellement est de jouer au Festival de Jazz. J’avais vraiment hâte de faire cette performance», raconte-t-elle.

Les festivals sont aussi un moment clé pour un artiste émergeant.

«On rencontre d’autres artistes et on tisse des liens avec le milieu. C’est le moment de s’exposer, surtout à Montréal où il y a beaucoup de touristes», explique l’étudiante.

Tout le travail d’une année se concentre et se dirige vers les festivals. Il s’agit aussi pour beaucoup d’artistes de leur plus gros gagne-pain, expose-t-elle. «C’est là qu’on peut toucher le plus de gens avec notre musique», souligne Olivia Khoury. 

La majorité des spectacles annulés ne seront pas repris parce que de nouvelles programmations seront préparées, croit la chanteuse. Elle prévoit dévoiler des chansons et de petits vidéos sur ses réseaux sociaux. Toutefois, elle dosera ses apparitions puisqu’elle ne veut pas bombarder les gens de contenus.

Articles similaires