Île-des-Sœurs
09:35 9 mai 2020 | mise à jour le: 9 mai 2020 à 09:35 temps de lecture: 3 minutes

Strøm Spa, équilibre à travers la crise

Strøm Spa, équilibre à travers la crise
Photo: GracieusetéLe Strøm Spa de L’Île-des-Sœurs se trouve devant le lac des Battures du boisé du Domaine Saint-Paul.

Le retour des activités dans les spas ne sera pas plus dangereux que pour d’autres industries touristiques, estime le président de Strøm Spa Guillaume Lemoine. Comme pour bien d’autres entreprises, la distanciation sociale sera le plus grand défi.

«Les spas nordiques sont des endroits sécuritaires parce qu’on sait que le virus ne se propage pas dans l’eau des bassins puisque le chlore tue le virus, explique M. Lemoine. Il ne survit pas en haut de 65 degrés Celsius et nos saunas sont maintenus à une température de plus de 90 degrés.»

En ce qui concerne la distanciation sociale, l’entreprise, dont le siège social se trouve à L’Île-des-Sœurs, attend les consignes de la Santé publique. L’été étant à nos portes, cela va permettre aux clients d’avoir accès à des terrains extérieurs non accessibles durant l’hiver et ainsi favoriser une meilleure distance entre les gens.

D’autre part, le président de Strøm Spa prône que les soins personnels, comme la massothérapie, devraient éventuellement être considérés comme un service essentiel. «C’est la même chose que pour les services de physiothérapie ou ostéopathie. Des milliers de gens prennent cela en prévention et sans [ces soins], des maladies chroniques peuvent se développer», explique-t-il.

Appuyer le personnel

La bannière Strøm Spa, qui possède quatre destinations au Québec, compte environ 650 employés et travailleurs autonomes. Même si les activités sont arrêtées, l’entreprise continue de rémunérer 125 employés et a mis en place plusieurs programmes de soutien.

En plus de l’information et du suivi offert aux employés à propos des programmes gouvernementaux, des cartes cadeaux de pharmacie et d’épicerie ont été remises à ceux qui en avaient besoin.

De plus, tous les employés ont été réunis sur un groupe Facebook où des vidéos thématiques ont été partagés dans le but d’appuyer le personnel. Elles portent notamment sur la santé mentale par exemple à propos de la gestion de l’anxiété. «On a fait des séances de yoga en direct, même chose pour des cours de cuisine à distance donnés par nos chefs.», ajoute M. Lemoine.

Les clients ont aussi pu profiter de l’expertise du personnel. Des sessions de yoga, de méditation, des cours de cuisine et des capsules sur les massages ont été créés par les professionnels et partagés à la communauté. Aussi, des paniers de produits de beauté ont été confectionnés par le personnel du spa pour des organismes de femmes en difficulté.

L’après-crise

«Pour notre industrie, je crois que le gouvernement n’en fait pas assez, affirme Guillaume Lemoine. Mais on est convaincu qu’il connaît notre impact dans la communauté et je reste positif que l’aide va venir.»

Il croit que la clientèle sera au rendez-vous lors de la réouverture des spas. Beaucoup d’étudiants ont continué l’école, d’autres sont en télétravail, parfois avec les enfants à la maison. Ils ont hâte de prendre un moment pour soi, estime M. Lemoine.

Le Strøm Spa a quatre spas dans la province, soit  L’Île-des-Sœurs,  Sherbrooke,  Québec et  Mont-Saint-Hilaire. Plus d’un demi-million de visiteurs était prévus cette année. 

Articles similaires