Uncategorized
19:13 18 septembre 2020 | mise à jour le: 21 septembre 2020 à 23:51 temps de lecture: 3 minutes

Jill Biden met à profit son métier d’enseignante en campagne électorale

Jill Biden met à profit son métier d’enseignante en campagne électorale
Photo: Handout/DNCC via Getty ImagesLes démocrates tiennent une convention virtuelle sans précédent à partir de Milwaukee.

WAUWATOSA, Wis. — Lorsque Jill Biden s’est présentée à des millions d’Américains à la convention démocrate à la fin du mois d’août, elle l’a fait depuis une classe d’école secondaire où elle a déjà enseigné l’anglais près de chez elle, au Delaware.

Depuis lors, elle a participé à plusieurs événements consacrés spécifiquement à l’éducation, ce qui convient naturellement à celle qui a été enseignante pendant plus de 20 ans dans une école publique.

Mme Biden, qui est aussi détentrice de deux maîtrises, puis d’un doctorat en éducation, avait d’ailleurs continué à enseigner dans un collège communautaire lorsque son mari, Joe Biden, était vice-président.

Mais dans cette année électorale où la réouverture d’écoles fermées par le coronavirus déclenche les passions aux États-Unis, Jill Biden s’appuie de plus en plus sur son expérience en classe pour faire preuve d’empathie avec les parents qui ont du mal à faire face au passage à l’apprentissage virtuel.

Elle a fait une visite principalement virtuelle de dix villes des écoles perturbées par la pandémie et a tenté de faire valoir que le président Donald Trump ne méritait pas d’être réélu en raison de sa gestion du coronavirus.

«Je pense que si Joe avait été président à ce moment-ci, nous ne serions pas au milieu de ce chaos», a-t-elle dit à une mère et deux enseignantes au début du mois, lors d’une discussion qui a duré plus d’une demi-heure sur le patio d’une maison privée à Wauwatosa, au Wisconsin.

Donald Trump a également tenté de s’approprier l’enjeu des écoles pendant la campagne, faisant pression sur les dirigeants locaux pour qu’ils reprennent l’enseignement en classe et menaçant de retenir des dollars fédéraux pour ceux qui ne le font pas. Les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies ont envoyé des signaux mitigés, affirmant que les étudiants devraient retourner en classe, mais notant également que les classes virtuelles présentaient le risque le plus faible de propagation de la COVID-19.

Si Joe Biden remporte l’élection, sa femme a promis que son administration ferait de l’écoute des enseignants une priorité.

«Combien de fois avons-nous eu quelqu’un qui a voulu être le président de l’éducation et qui est très bon en rhétorique, mais qui ne sait pas ou très peu comment traduire cette rhétorique dans la réalité?», a souligné Randi Weingarten, président de la Fédération américaine des enseignants, qui a donné son appui à Joe Biden.

«Elle envoie un message partout aux États-Unis, non seulement sur l’importance de l’éducation, mais aussi sur l’importance de se préoccuper des détails.»

Parfois, son message offre un contraste entre M. Trump et une administration Biden. Au début du mois, le même jour où le président s’était rendu à Kenosha, dans le Wisconsin, pour dénoncer des manifestations, Jill Biden visitait la Evan G. Shortlidge Academy, une école maternelle à Wilmington, Delaware, où elle et son mari vivent.

Lorsque Joe Biden a effectué sa propre visite à Kenosha deux jours après Trump, les deux Biden ont également pris du temps pour leur rencontre à Wauwatosa peu de temps après.

«Joe peut parler de son plan d’éducation. Je le connais probablement mieux que lui », a-t-elle conclu en riant.

Will Weissert, The Associated Press

Articles similaires