Uncategorized
13:54 25 septembre 2020 | mise à jour le: 29 septembre 2020 à 00:12 temps de lecture: 3 minutes

Nouveau-Mexique: les nominations judiciaires de Trump sur la glace

Nouveau-Mexique: les nominations judiciaires de Trump sur la glace
Photo: AP Photo/Andrew Harnik, Pool, FileLe sénateur Martin Heinrich

SANTA FE, N.M. — Les sénateurs démocrates du Nouveau-Mexique ont suspendu les confirmations judiciaires de deux postes à la Cour de district des États-Unis jusqu’aux élections du 3 novembre.

Les sénateurs croient que le président a politisé le processus, alors ils attendront que les électeurs se soient prononcés.

Les sénateurs Martin Heinrich et Tom Udall ont interrompu l’examen de deux possibles nominations à vie en réponse à une conférence de presse à la Maison Blanche — tenue avant la mort de la juge progressiste Ruth Bader Ginsburg — dans laquelle M. Trump avait évoqué l’autorité du président sur des centaines de nominations judiciaires fédérales récentes et futures comme cri de ralliement auprès de ses partisans.

Le tribunal de district du Nouveau-Mexique s’est appuyé sur des juges en visite pour alléger la pression sur ses importants dossiers en immigration et en trafic de drogue. L’un des trois postes vacants avait été pourvu l’année dernière par le juge républicain Kea W. Riggs. MM. Heinrich et Udall avaient alors signalé un soutien précoce aux candidats de Donald Trump, Fred Federici et Brenda Saiz.

M. Trump a exhorté le Sénat à examiner sans tarder sa prochaine nomination pour le successeur conservateur de la chef incontestée de l’aile progressiste à la Cour suprême, même si ses alliés républicains avaient rejeté la nomination du président démocrate Barack Obama en 2016.

«Quelques semaines à peine avant le décès de la juge de la Cour suprême Ruth Bader Ginsburg, le président a insisté pour politiser le processus de nomination des juges dans ses remarques lors d’un événement de campagne à peine voilé à la Maison Blanche», ont déclaré MM. Heinrich et Udall dans un communiqué conjoint.

«Nous suspendrons le processus étant donné la proximité immédiate des élections, et nous continuerons de travailler rapidement pour pourvoir ces postes une fois que le peuple américain aura pris la parole.»

Lors de son événement à la Maison Blanche le 9 septembre, Donald Trump a annoncé les noms de 20 futurs candidats potentiels à la Cour suprême et a mis en garde contre un mouvement de gauche radical en pleine croissance qui pourrait utiliser la haute cour pour «supprimer les mots « sous l’autorité de Dieu » du serment d’allégeance» et «accorder de nouvelles protections aux anarchistes, aux émeutiers, aux criminels violents et aux terroristes.»

Le président du Parti républicain de l’État, Steve Pearce, a vanté les qualifications des juges Federici et Saiz et a déploré la décision des sénateurs.

«Il semble que pour des raisons politiques, ils vont juste les garder sur la glace», a-t-il déploré.

Cette décision laisse une petite fenêtre de temps pour la confirmation du Sénat avant la réinitialisation du processus au début de 2021.

Morgan Lee, The Associated Press


Articles similaires