Uncategorized
19:23 24 septembre 2020 | mise à jour le: 28 septembre 2020 à 00:01 temps de lecture: 2 minutes

Minneapolis: la garde nationale mobilisée pour la visite de Pence

Minneapolis: la garde nationale mobilisée pour la visite de Pence
Photo: Stephen Maturen/Getty Images

MINNEAPOLIS — Le gouverneur du Minnesota a appelé la garde nationale en renfort, jeudi, pour aider à assurer la sécurité et à maintenir la paix lors d’une visite du vice-président Mike Pence et d’Ivanka Trump à Minneapolis, la ville où l’Afro-Américain George Floyd est mort après avoir été arrêté par la police.

Le gouverneur Tim Walz a indiqué que 100 soldats avaient été mobilisés à la requête de la Ville de Minneapolis.

«Par souci de prudence pour la sécurité des (citoyens), nous avons demandé à la garde nationale du Minnesota d’aider à maintenir la paix», a déclaré M.Walz, un démocrate.

M. Pence et la fille aînée du président prévoient participer à un événement avec le groupe «Cops for Trump» («Policiers pour Trump») et des résidents qui «ont été affectés négativement par le crime et l’extrémisme violent», selon la campagne de réélection du président.

Donald Trump s’était lui-même rendu dans cette ville pour rencontrer des propriétaires de commerces dont les magasins ont été endommagés par les violences survenues après la mort de George Floyd. Le président ne s’était pas rendu sur les lieux des manifestations, ni à l’endroit où les policiers avaient arrêté M. Floyd qui était accusé d’avoir donné un faux billet de 20 $ dans un dépanneur. Il n’est pas prévu que M. Pence et Mme Trump visitent ces endroits.

La veille de leur visite, plusieurs centaines de manifestants s’étaient rassemblés au Capitole de l’État à Saint Paul avant de marcher sur une autoroute pour protester contre la décision d’un grand jury du Kentucky de ne pas recommander des accusations dans la fusillade mortelle de Breonna Taylor, à Louisville. Le grand jury a inculpé un seul ancien policier pour avoir tiré dans le mur du voisin lors de la descente dans la maison de Mme Taylor.

Steve Karnowski, The Associated Press

Articles similaires