Uncategorized

Le mystérieux Paul «Breakaway» Byron

Flashback.

6 octobre 2015 : Le Canadien réclame au ballottage le joueur de centre Paul Byron, libéré par les Flames de Calgary.

Paul qui? Un attaquant de 5 pieds 7 pouces qui pèse 153 lbs pour remplacer Zack Kassian? J’étais un peu sous le choc.

Pourtant, après ses trois premiers matchs dans l’uniforme du CH, force est d’admettre que Paul Byron est aussi mystérieux que la loi d’Avogadro. Aux côtés de Torrey Mitchell et Brian Flynn, le petit no 41 a déjà trouvé sa niche.

En trois parties, le bon Byron a marqué 2 buts (dont un contre son ancienne équipe), récolté une aide et présente un différentiel de +3. Ses 2 premiers buts de la saison ont été marqués sur des échappées, en infériorité numérique. C’est déjà plus que Sidney Crosby en 11 matchs, mais ça c’est une autre histoire…

Pourtant, les échappées n’ont jamais été la spécialité de celui qu’on surnommait à la blague Paul «Breakaway» Byron, à Calgary. La preuve? Cette vidéo de janvier 2015. Un fan des Flames s’était amusé à répertorier toutes les chances ratées par l’attaquant au moment de s’amener seul devant un gardien adverse.

Bref, Byron est un petit attaquant rapide qui a du flair. Ce n’est pas le plus gros, mais il est aussi capable de s’impliquer physiquement. Le genre de battant qui peut rendre de fiers services sur un 4e trio.

Le genre de joueur qui doit faire grincer des dents un certain Alexander Semin.