Actualités
15:16 6 mai 2019

Royalmount: les citoyens appelés à commenter le projet

Royalmount: les citoyens appelés à commenter le projet
Photo: CourtoisieLa zone qui sera occupée par le projet Royalmount, à l'intersection des autoroutes 15 et 40.

Les Montréalais auront l’occasion de se prononcer sur le controversé projet Royalmount alors que l’entreprise Carbonleo entend consulter par le biais d’une plateforme web et d’ateliers dont les détails seront dévoilés dans les prochaines semaines.

Le mégaprojet immobilier et commercial, à l’intersection des autoroutes 15 et 40, a été durement écorché en janvier dernier par la Commission sur le développement économique et urbain et l’habitation, qui avait recommandé «un temps d’arrêt» le temps de revoir en profondeur ce projet pour y inclure notamment des espaces verts et éviter que celui-ci ne contribue à augmenter la congestion routière dans ce secteur, qui est déjà problématique.

Afin de mieux comprendre les «aspects à bonifier» dans ce projet, l’entreprise Carbonleo a annoncé par voie de communiqué lundi qu’elle permettra prochainement aux citoyens de donner leur opinion sur le site web du Royalmount.

L’entreprise entend par ailleurs tenir des ateliers où seront conviés les 25 organismes et la trentaine de citoyens ayant déposé les quelque 76 mémoires qui ont nourri la réflexion de la commission municipale qui a été appelée à se pencher sur ce projet.

«Nous allons continuer à dialoguer […] Nous allons avoir une série de rencontres avec ceux qui ont participé à la consultation publique pour avoir leurs propositions», a indiqué lundi le président et chef de la direction de Carbonleo, Andrew Lutfy, lors d’une conférence tenue au Palais des congrès de Montréal dans le cadre du Forum stratégique sur les grands projets métropolitains de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain.

L’entreprise tiendra également des tables rondes auxquelles seront conviés notamment des experts  en urbanisme, en environnement, voire en «intelligence artificielle», a ajouté M. Lutfy.

«La balle est dans leur camp»
Appelée à réagir en marge d’une conférence de presse lundi, la mairesse de Montréal Valérie Plante a dit vouloir saluer la décision de Carbonleo de consulter la population.

«La balle est dans leur camp. On espère qu’ils vont arriver avec une décision et nous dire à quoi s’attendre pour qu’on avance ou non. Chose certaine, ce sera la décision du promoteur.» -Valérie Plante, mairesse de Montréal, à propos de la direction du promoteur Carbonleo

«On pourra réévaluer la situation rendu là, bien évidemment», a par ailleurs nuancé la chef de Projet Montréal. Contactée par Métro, l’attachée de presse de la mairesse, Geneviève Jutras, a confirmé que la Ville veut voir «jusqu’où le promoteur est capable d’aller», notamment en matière de mobilité, avant de se prononcer davantage.

Rappelons qu’en mars dernier, un comité de travail, composé notamment de la Ville de Montréal, de Ville Mont-Royal, du ministère des Transports du Québec et de la Société de transport de Montréal, a été créé pour repenser la mobilité dans le secteur Namur-De la Savane, où plusieurs projets immobiliers, notamment le Royalmount, pourraient rendre la circulation routière encore plus problématique dans les prochaines années.

«Nous nous inquiétons pour le trafic et nous voulons trouver des solutions», a affirmé Andrew Lutfy.

Selon le rapport de la commission permanente ayant étudié le projet, le projet Royalmount, qui prévoit entre autres l’aménagement d’hôtels, de bureaux et de deux salles de spectacle, générera «pas moins de 140 000 déplacements supplémentaires quotidiens, dont la grande majorité en véhicules automobiles».