Actualités

Conseils pratiques pour planifier la rentrée

Conseils pratiques pour planifier la rentrée
Photo: Messager Lachine & Dorval - ArchivesLe début des classes de la Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys est prévu le mercredi 28 août.

Avec le retour à l’école qui approche à grands pas, plusieurs familles devront commencer leurs préparatifs, si ce n’est déjà fait. Quelques conseils pratiques peuvent être suivis afin d’éviter de trop grosses dépenses et limiter le stress de la rentrée.

Le secret de l’économie réside d’abord dans la réutilisation des fournitures déjà achetées. «Il ne faut pas hésiter à reprendre ce qu’on a déjà, sinon c’est sans fin, partage Corrine Pelletier-Blanchard, mère de deux filles et résidente de Lachine. C’est important, puisque c’est aussi bon pour le budget et pour l’environnement.»

Des produits peuvent être utilisés pour nettoyer l’écriture sur les vieux duo-tangs, de sorte à les récupérer et éviter d’en racheter un de chaque couleur tous les ans. Les boîtes à lunch et sac à dos peuvent eux aussi servir plusieurs années.

Ensuite, il est conseillé de vérifier les spéciaux et de s’y prendre dès le début d’août pour éviter les foules. «Si on commence trop tard, il peut manquer de modèles ou bien de couleurs», appuie la Lachinoise et mère de deux enfants Cynthia Lauzière.

Budget

L’importance de se faire un budget permet de s’en tenir au strict nécessaire et de limiter les folies. Pour une famille réutilisant les effets scolaires des années antérieures, de 30$ à 75$ devraient suffire pour le réapprovisionnement d’un enfant.

Les articles les plus souvent achetés sont les duo-tangs, les crayons, les gommes à effacer et tout ce qui remplit un étui à crayons, d’après Bureau en gros. Les élèves du primaire sont ceux qui consomment généralement le plus, contrairement aux jeunes du secondaire qui gardent leurs effets plus longtemps.

Notons que certains montants supplémentaires peuvent être à prévoir en début d’année en raison de sorties d’école ou bien de matériel exigé par certains enseignants.

Motivation

Une autre grande étape de la rentrée est la préparation psychologique de l’enfant. «Chaque année, il y a une adaptation à faire à cause d’une nouvelle autonomie, ajoute Mme Pelletier-Blanchard. En septembre, c’est aussi le moment de leur parler des services de garde du midi, des moyens de revenir à la maison et des choix d’activités sportives à l’école.»

Revenir sur les résultats scolaires des derniers bulletins peut également permettre de faire le point sur les objectifs à se fixer et favoriser la motivation pour l’année à entamer.