Actualités

Au temps du houblon, à l’Entrepôt de Lachine

Au temps du houblon, à l’Entrepôt de Lachine
Photo: Gracieuseté – Héritage MontréalÉrigé vers 1860, l’Entrepôt de Lachine a servi au brassage de la bière Dawes & Sons jusqu’en 1927.

L’arrondissement de Lachine est reconnu pour sa grande dimension culturelle. Le bâtiment de l’Entrepôt du boulevard Saint-Joseph, que l’on connaît aujourd’hui pour les nombreux spectacles qui s’y tiennent, a connu une époque où son espace servait d’entrepôt pour une entreprise brassicole, d’où son nom.

Fondée en 1811 près du canal de Lachine par l’entrepreneur Thomas Dawes, la Brasserie Dawes était l’une des premières de l’île de Montréal avec Molson et Dunn. Après le décès du fondateur, ses deux fils Thomas et James ont pris la relève pour continuer le brassage de leur bière familiale.

C’est vers 1860 que le bâtiment de pierre est construit pour servir d’entrepôt. Au même moment, l’entreprise Dawes & Sons continue d’acquérir plus de terres pour y cultiver céréales et houblon jusqu’à devenir, en 1863, la deuxième plus grande productrice de bière, notamment avec sa célèbre Black Horse.

Si elle reste une entreprise familiale durant quatre générations avant d’être absorbée dans la Canadian Breweries, la brasserie cessera toutefois ses activités à Lachine en 1927. Les bâtiments de la Vieille brasserie et de la Maison du Brasseur, ainsi que le Pavillon de l’Entrepôt serviront d’espace de vente, de commerce de réparation et finalement de musée.

C’est au début des années 1990 que Lachine restaure l’ancien entrepôt pour le doter d’une salle de spectacle de 320 places, en plus de salles d’exposition.

Aujourd’hui, ces trois monuments historiques sont aussi appelés Complexe culturel Guy-Descary, ancien maire de Lachine de 1973 à 1991, et proposent une programmation culturelle variée, diffusée largement dans les pages du Messager.