Actualités

Variant Omicron: un cas confirmé au Québec

Le ministre de la Santé, Christian Dubé Photo: Josie Desmarais - Métro

Québec a confirmé un cas du nouveau variant Omicron. Le gouvernement a demandé à 115 voyageurs en provenance des pays visés, surtout dans le sud de l’Afrique, de passer un nouveau test de dépistage et de s’isoler.

«On a ajusté nos tests de criblage pour détecter ces nouveaux variants. Les cas seront par la suite étudiés par séquençage», a annoncé le ministre de la Santé, Christian Dubé, lors d’une conférence de presse tenue à Montréal.

D’ici les deux prochaines semaines, les experts du gouvernement dévoileront une analyse du variant Omicron. L’échappement vaccinal, soit l’efficacité des vaccins administrés au Québec contre ce nouveau variant, sera notamment déterminé. «Ce n’est pas encore confirmé que le variant est capable de passer à travers les vaccins, donc avant de prendre des décisions très importantes par rapport à la vaccination, il faut comprendre quel est l’échappement vaccinal», a indiqué le ministre de la Santé.

«On est prudents, on est préoccupés, a avoué le directeur national de santé publique, Horacio Arruda. On fait les choses pour être capables de mieux comprendre ce que ce virus-là va nous donner comme épidémiologie, et après ça on verra. Probablement qu’il va se répandre, qu’il va remplacer le Delta.»

L’avènement de ce variant à l’échelle mondiale s’accompagne d’incertitude. Les Québécois doivent désormais éviter les voyages non essentiels, a indiqué Christian Dubé. Ceux qui sont déjà à l’extérieur du pays doivent faire preuve d’une «vigilance» particulière, puisque les mesures imposées aux voyageurs par le gouvernement fédéral pourraient changer.

Patience pour les fêtes

Avec l’incertitude entourant le variant Omicron, les Québécois doivent s’armer de patience avant de planifier leurs célébrations du temps des fêtes. La Santé publique ne statuera pas sur d’éventuels assouplissements avant le 6 décembre.

D’ici là, le respect des mesures sanitaires demeure essentiel, a déclaré Christian Dubé. «On tend à penser que cette crise sanitaire est derrière nous, mais malheureusement, elle ne l’est pas, a-t-il rappelé. Je veux qu’on soit très conscients de ce qui est en train d’arriver.»

Pour l’heure, les rassemblements dans les domiciles privés sont limités à 10 personnes. Avec l’arrivée de Noël, Québec encourage les entreprises à célébrer les fêtes dans les restaurants plutôt que dans les domiciles privés, afin de limiter la propagation de la maladie.

Le ministre de la Santé a rappelé que la majorité des cas de la semaine dernière est attribuable à la population québécoise non vaccinée.

«Dans les sept derniers jours, il y a eu 6300 cas. Sur ces cas, la majorité des cas viennent des personnes qui n’ont pas été vaccinées», a-t-il affirmé en conférence de presse. «S’il y a un message pour ceux qui ne sont pas vaccinés aujourd’hui, c’est important de se le rappeler.»

Même les Québécois non vaccinés doivent continuer à se faire dépister contre la COVID-19 au moindre doute, a-t-on rappelé. Par ailleurs, Québec souhaite recevoir 10 millions de tests rapides de la part d’Ottawa, entre autres pour améliorer le dépistage effectué dans les services de garde.

Impliquer l’opposition

En réaction au point de presse de Christian Dubé, le député de Rosemont, Vincent Marissal, a demandé une rencontre entre les partis d’opposition, la CAQ et la Santé publique «pour donner l’heure juste sur l’évolution récente de la pandémie».

«L’émergence du variant Omicron nous rappelle malheureusement que l’on n’est pas encore sorti du bois. Le gouvernement a la responsabilité de tout faire en son pouvoir pour éviter l’augmentation des cas et des hospitalisations, et ça passe aussi par plus d’information et de transparence. Les élus de l’opposition ont un rôle important à jouer pour relayer les informations importantes aux citoyens, mais si on nous garde dans le flou, on ne peut pas jouer ce rôle de courroie de transmission qui est essentiel», a affirmé M. Marissal.

Avec la collaboration de Yann Nopieyie

Vos nouvelles 100% locales, recevez-les chaque jour.

Nos infolettres vous suivent partout.

Articles récents du même sujet