Monde
08:17 23 mars 2018 | mise à jour le: 23 mars 2018 à 08:22 Temps de lecture: 1 minutes

Au moins 37 morts dans la Ghouta orientale

Au moins 37 morts dans la Ghouta orientale
Photo: APIn this photo released on Thursday March, 22, 2108 by the Syrian official news agency SANA, shows Syrian government forces oversee the evacuation by buses of rebel fighters and their families, at a checkpoint in eastern Ghouta, Syria. Buses from the Syrian Ministry of Transport and Syrian Red Crescent vehicles were seen on the outskirts of Harasta on Thursday, after crossing the last Syrian Army checkpoint before the town. (SANA via AP)

BEYROUTH — Des frappes aériennes ont fait au moins 37 morts dans une ville de la Ghouta orientale au cours des dernières heures.

La Ghouta orientale est une banlieue de Damas, la capitale de la Syrie, où les forces de Bashar el-Assad ont lancé une offensive impitoyable afin d’en évincer les rebelles.

Un des trois groupes qui y sont actifs, Faylaq al-Rahman, a réclamé une trêve pour permettre l’évacuation de civils.

Les secouristes syriens, les Casques blancs, affirment qu’une seule frappe aérienne a fait 37 morts quand elle a détruit un abri souterrain dans la ville d’Arbeen.

Le ministère russe de la Défense a indiqué par voie de communiqué vendredi que 1895 rebelles et membres de leur famille sont partis de la ville d’Harasta jeudi.

La presse syrienne rapporte quant à elle que d’autres résidants ont quitté la ville de Douma, une des trois enclaves qui se sont formées dans la foulée de l’offensive gouvernementale.

Articles similaires