Monde
16:16 23 avril 2018 | mise à jour le: 23 avril 2018 à 16:40 Temps de lecture: 3 minutes

Macron arrive à Washington pour une visite d’État

Macron arrive à Washington pour une visite d’État
Photo: AFPFrench President Emmanuel Macron and his wife Brigitte Macron walk near the Lincoln Memorial after their arrival in Washington, DC, on April 23, 2018. President Macron is in the US on a three-day state visit. / AFP PHOTO / Eric BARADAT

WASHINGTON — Le président français Emmanuel Macron est arrivé à Washington, lundi, pour une visite d’État en sol américain. Il s’agit de la première visite d’État d’un dirigeant étranger sous l’administration de Donald Trump.

Après être descendu de l’avion sur une base militaire près de Washington, M. Macron a affirmé que M. Trump et lui discuteraient d’enjeux importants pour les deux pays.

Le président français a parlé d’un «grand honneur» pour sa première visite à Washington depuis son élection l’an dernier. Après plus d’un an à la présidence, M. Trump n’avait pas encore reçu de dirigeant étranger pour une visite d’État — seulement des visites officielles, de travail et privées —, ce qui représente la plus longue attente pour un président en près de 100 ans.

M. Trump et la première dame Melania Trump reçoivent M. Macron et sa femme, Brigitte, pour un repas lundi soir à Mount Vernon, la résidence de George Washington, premier président des États-Unis, dans l’État de Virginie.

Mardi, à la Maison-Blanche, M. Macron sera accueilli par une cérémonie militaire, s’entretiendra dans le bureau ovale avec le président américain, participera à une conférence de presse commune puis à un dîner d’État avec près de 150 invités — où seront notamment servis des carrés d’agneau et une tarte aux nectarines. Mme Trump a choisi le Washington National Opera pour divertir les quelque 150 invités après le dîner.

M. Macron a souligné lundi qu’il aurait l’occasion de s’adresser au Congrès, et de «s’adresser également à la jeunesse américaine lors d’un échange avec des étudiants à l’université».

«Cette visite d’État sera l’occasion, d’une part, d’échanger sur des sujets bilatéraux, économiques, militaires, diplomatiques, mais également scientifiques et culturels, mais aussi d’échanger sur les grands sujets internationaux du moment, qui concernent notre sécurité collective, les sujets économiques et commerciaux, comme les sujets d’environnement», a affirmé le président français.

«Nous avons, les États-Unis et la France, une responsabilité toute particulière au moment qui est aujourd’hui le nôtre, nous sommes des garants du multiculturalisme contemporain, et je crois que nous avons, à travers ces échanges, beaucoup de décisions à prendre, et à préparer. Cette visite est pour nous très importante, particulièrement dans le contexte qui est le nôtre aujourd’hui avec beaucoup d’incertitude, beaucoup de troubles et parfois beaucoup de menaces», a-t-il ajouté.

Parmi les enjeux les plus délicats entre les deux hommes figure la situation en Iran. M. Trump a laissé entendre qu’il pourrait se retirer de l’accord multilatéral sur le nucléaire iranien alors que l’échéance du 12 mai approche. Le président français a dit ne pas être satisfait de la situation en Iran et estime que l’accord est imparfait. Il a toutefois appelé les États-Unis à maintenir l’accord en l’absence pour l’instant d’un «plan B».

Articles similaires