Monde
22:35 28 mai 2018 | mise à jour le: 28 mai 2018 à 22:35 Temps de lecture: 2 minutes

Naturalisation controversée d’un Malien en France

Naturalisation controversée d’un Malien en France
Photo: APMamoudou Gassama, 22, from Mali, leaves the presidential Elysee Palace after his meeting with French President Emmanuel Macron, in Paris, Monday, May, 28, 2018. Mamoudou Gassama living illegally in France is being honored by Macron for scaling an apartment building over the weekend to save a 4-year-old child dangling from a fifth-floor balcony. (AP Photo/Thibault Camus, Pool)

Un migrant malien sans papiers élevé au rang de héros en France après avoir sauvé un enfant sera régularisé et naturalisé français, lui a annoncé lundi Emmanuel Macron, plusieurs associations françaises d’aide aux migrants fustigeant une «récupération» masquant mal «la dureté» de sa politique migratoire.

Mamoudou Gassama, 22 ans, a été reçu hier par le président français au palais de l’Élysée, où il a raconté au chef de l’État les circonstances de son acte de bravoure. «[Nous allons] régulariser tous vos papiers et, si vous le souhaitez, on va engager une procédure de naturalisation pour que vous puissiez devenir français», a déclaré le président.

L’acte «héroïque» du jeune migrant malien, arrivé en France en 2017 après être notamment passé par la périlleuse route migratoire de la Libye, survient dans un contexte tendu entourant la situation des sans-papiers en France.

Un projet de loi très contesté durcissant les conditions de l’immigration et de l’asile doit être définitivement adopté pendant l’été en France, en dépit d’une vive opposition, même dans les rangs du parti présidentiel.

«On a un sentiment général de récupération politique éhontée», a déclaré Jean-Claude Mas, secrétaire général d’une de ces associations, le CIMADE. «Cela soulève beaucoup de questions quand on sait ce que fait ce gouvernement», a-t-il ajouté, rappelant le sort des personnes migrantes, «pourchassées, maintenues dans la précarité, non reconnues dans leurs droits».

«Il y a une part d’hypocrisie ou de cynisme», a réagi Claire Rodier, du Groupe d’information et de soutien des immigrés, en dénonçant «le contraste avec la politique répressive menée par ce gouvernement sur les migrants et les sans-papiers».

Filmé par des passants, l’acte spontané de M. Gassama samedi à Paris a été vu des millions de fois dans les médias sociaux, lui valant le surnom de Spider-Man.

On le voit escalader, à mains nues et en moins de 30 secondes, la façade d’un immeuble parisien pour sauver un enfant de 4 ans suspendu à un balcon au 4e étage.

Articles similaires