Actualités

Une traverse piétonne en trois dimensions à Outremont

Une traverse piétonne en trois dimensions à Outremont
Photo: L'Express d'Outremont/Mont-Royal – Frédéric Lacroix-Couture

Les piétons peuvent désormais emprunter un passage peinturé en trois dimensions (3D) à l’angle des avenues Bernard et Champagneur, à Outremont. L’arrondissement teste cet aménagement trompe-l’œil pour les automobilistes afin d’améliorer la sécurité de cette intersection fortement achalandée.

Une première traverse donnant un effet 3D a été peinte, mardi, du côté est de Bernard, vis-à-vis le Théâtre Outremont. Une deuxième fera bientôt son apparition du côté ouest.

«C’est l’intersection sur Bernard où il y a le plus d’accidents impliquant des piétons dans les 10 dernières années», fait valoir la mairesse suppléante d’Outremont et conseillère d’arrondissement, Valérie Patreau.

Un jeu de couleurs permet de concevoir cette perspective 3D, en plus de l’utilisation d’une peinture à la texture plus sableuse.

«C’est une façon innovante d’utiliser le marquage au sol. L’idée est de faire ralentir encore plus les autos pour qu’ils prennent conscience que la priorité est aux piétons», mentionne Mme Patreau.

À partir de l’automne, l’arrondissement procédera à des sondages auprès des utilisateurs de l’intersection afin d’évaluer l’efficacité de ce concept et voir s’il peut s’étendre ailleurs à Outremont. Ce type d’aménagement existe déjà en Europe et aux États-Unis.

Plus cher
Les deux traverses sur Bernard coûteront au total 3 181$. L’investissement s’avère près de 19 fois plus cher que l’aménagement de passages classiques.

L’arrondissement aurait déboursé 168 $ s’il avait peint une série de lignes blanches régulières des deux côtés. La différence de coût s’explique par le fait que concevoir un passage 3D prend plus de temps qu’une traverse régulière.

Mme Patreau précise que l’administration outremontaise de Projet Montréal a récemment augmenté de 20% son budget dédié au marquage des rues pour améliorer la sécurité des piétons.

Plusieurs passages piétons ont été rendus davantage visibles en peinturant une série de blocs blancs au lieu d’avoir seulement deux lignes blanches de chaque côté. Des dos-d’âne sont aussi maintenant colorés en jaune pour être plus apparents.

Une cinquantaine des pictogrammes invitant les automobilistes à ralentir ont été ajoutés aux abords des écoles et des parcs, résume aussi Mme Patreau.

Au cours des prochains mois, des projets de saillies de trottoirs et des traverses surélevées pourraient voir le jour.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *