Montréal

Reprise de la circulation de transit jeudi sur le mont Royal

Reprise de la circulation de transit jeudi sur le mont Royal
Photo by: Archives Métro

Le projet pilote qui interdisait la circulation de transit sur le mont Royal depuis le 2 juin se terminera à minuit, dans la nuit de mercredi à jeudi.

«À compter de cette date, les véhicules particuliers pourront de nouveau utiliser le chemin Remembrance et la voie Camillien-Houde comme route de transit», indique un communiqué de la Ville de Montréal publié lundi matin.

Les installations routières seront démantelées mardi et mercredi. Le démontage du belvédère temporaire se fera quant à lui sur deux semaines.

L’administration de la mairesse Valérie Plante Plante avait déjà prévu que ce test durerait cinq mois. Le dépôt du bilan de ce projet pilote est prévu la semaine prochaine.

Les automobilistes devront toutefois encore patienter pour savoir s’il s’agira d’un retour définitif ou non du transit. L’administration attendra le dépôt du bilan de la consultation publique menée par l’Office de consultation publique de Montréal (OCPM), à l’hiver 2019, pour prendre une décision finale, a indiqué à Métro l’attachée de presse du comité exécutif, Laurence Houde-Roy.

L’OCPM mène ses travaux jusqu’à la fin novembre.

Depuis le mois de juin, seuls les véhicules d’urgence et les autobus de la Société de transport de Montréal (STM) peuvent passer entre le chemin Remembrance et la voie Camillien-Houde, et utiliser la montagne pour transiter.

De nombreuses contraventions ont d’ailleurs été distribuées aux automobilistes qui ont enfreint la réglementation mise en place pour la saison estivale.

C’est à la suite de la mort du cycliste Clément Ouimet, en octobre 2017, qu’un débat autour de la sécurité sur le mont Royal a été déclenché. Le cycliste de 18 ans a été fauché par une voiture qui a effectué une manœuvre illégale, soit un virage à 180 degrés.

Rapidement, un comité de réflexion a été mis sur pied par le maire de l’époque, Denis Coderre. Quelques mois après l’entrée en poste de l’administration Plante, le responsable des grands parcs, Luc Ferrandez, a annoncé un projet pilote visant la fin du trafic de transit sur la montagne.

Ce projet a été abondamment critiqué par des citoyens, qui ont même lancé une pétition. L’opposition à l’hôtel de ville, Ensemble Montréal, dénonçait notamment le manque de consultation publique en amont du projet pilote.

Pendant plus d’un mois, l’administration a martelé qu’il n’était pas nécessaire de faire de consultation publique avant le lancement du projet pilote. Elle est revenue sur sa décision à la mi-mars.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *