Actualités

Montréal veut des brigades de propreté dans tous les arrondissements

Montréal veut des brigades de propreté dans tous les arrondissements
Photo by: Archives Métro

L’administration Plante veut étendre la présence des brigades de propreté dans tous les arrondissements à Montréal. Le projet-pilote, qui est déployé depuis le 1er juin dernier dans cinq secteurs ciblés, dresse un bilan «très positif» pour l’environnement, d’après la Ville.

Le conseil exécutif entend approuver un projet de règlement, ce mercredi, afin d’octroyer un contrat de quelque 839 000$ à Hollywood Nettoyage Spécialisé. L’entreprise, qui opère au Québec, en Ontario et aux États-Unis, se chargera de gérer les brigades dans une quinzaine d’arrondissements pendant deux ans. Jusqu’ici, seuls les secteurs d’Ahuntsic-Cartierville, de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve, de Rosemont–La Petite-Patrie, de Verdun et de Villeray– Saint-Michel–Parc-Extension sont couverts par le programme.

Dites «alternées», ces brigades effectuent des visites trois fois par semaine sur des artères identifiées. Elles nettoient le mobilier urbain et se chargent, par exemple, du retrait des déchets, du balayage des trottoirs, du traitement des mauvaises herbes et de la collecte et du tri des mégots de cigarette. En concertation avec les arrondissements, l’escouade peut aussi installer des cendriers à des endroits ciblés pour prévenir la pollution au sol.

Montréal priorisera les artères où l’achalandage piétonnier et la densité de population sont importants. La présence d’une école ou d’un établissement de santé, ainsi que la fréquentation touristique ou l’état de malpropreté des lieux, pourraient aussi être pris en compte, indique-t-on.

La Ville affirme, dans les documents officiels du comité exécutif, qu’elle «encouragera l’embauche de personnes en réinsertion socio-professionnelle auprès du fournisseur» pour les nouvelles brigades. Montréal fournira aussi des formations en propreté urbaine aux employés qui seront retenus.

Si le projet de règlement est adopté, les brigades opéreront dorénavant dans Ahuntsic-Cartierville, Anjou, Lachine, LaSalle, L’Île-Bizard—Sainte-Geneviève, Mercier–Hochelaga-Maisonneuve, Montréal-Nord, Outremont, Pierrefonds-Roxboro, Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles, Rosemont–La Petite-Patrie, Saint-Laurent, Saint-Léonard, Verdun et Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension.

L’administration Plante dit vouloir assurer un suivi constant des activités de ses brigades. Des superviseurs embauchés auront pour mandat de «signaler à la Ville tout besoin d’entretien et de propreté non-couvert», lit-on dans des documents officiels.

Rappelons que des brigades dites «classiques» interviennent déjà 7 jours sur 7 dans quatre arrondissements à l’heure actuelle, soit Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce, le Plateau–Mont-Royal, le Sud-Ouest et Ville-Marie. Elles font partie d’un «programme intensif de propreté» du Service de la concertation des arrondissements (SCA).

Pendant la dernière campagne municipale, le parti de la mairesse, Projet Montréal, avait promis d’étendre les brigades de la propreté à toutes les artères commerciales.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *