Montréal

Alex Norris assurera l’intérim de Luc Ferrandez sur le Plateau

Alex Norris assurera l’intérim de Luc Ferrandez sur le Plateau
Photo: Tirée de FacebookAlex Norris est élu du Plateau-Mont-Royal depuis 2009

Réunis en assemblée extraordinaire cet après-midi, les élus du Plateau-Mont-Royal ont choisi le conseiller du district de Jeanne-Mance, Alex Norris, pour assurer la succession intérimaire du maire Luc Ferrandez, qui a surpris tout le monde municipal mardi soir en remettant sa démission.

«La décision a été prise en caucus, mais on va devoir la confirmer au prochain conseil d’arrondissement la semaine prochaine», a expliqué à Métro le directeur du cabinet du Plateau, Sébastien Parent-Durand.

«Ce n’est pas effectif au moment où on se parle, mais la décision est prise», a-t-il ajouté. Comme des élections partielles devront se tenir, la succession d’Alex Norris ne sera évidemment qu’intérimaire pour le moment, fait-il aussi savoir.

Dans un communiqué paru sur le site de la Ville, le cabinet des élus affirme «viser la continuité» et demeurer «bien en selle afin d’assurer une période de transition qui sera harmonieuse et en phase avec la vision de développement du quartier mise de l’avant dans les dernières années».

Élu au Plateau-Mont-Royal depuis 2009 – date à laquelle M. Ferrandez est devenu maire de l’arrondissement – Alex Norris est entre autres président de la Commission sur la sécurité publique qui a récemment entendu le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) sur la question du profilage racial.

Les conseillers du Plateau disent avoir appris «avec regret» la décision de Luc Ferrandez de quitter la scène municipale.

«Il a su insuffler un réel vent de changement et d’action, tant dans l’appareil municipal que dans la vie publique de l’arrondissement. Sa vision de développement des quartiers a su convaincre et a fait ses preuves, de telle sorte que Le Plateau est aujourd’hui devenu l’une des destinations montréalaises les plus courues, pour y vivre ou pour visiter», écrivent-ils entre autres.

Ils ajoutent que «son courage politique, son intégrité et ses convictions inébranlables lui ont permis de bâtir un impressionnant legs» qui soit «tangible» auprès des citoyens, mentionnant au passage les nombreuses transformations qui ont été réalisées «coin de rue par coin de rue, parc par parc, ruelle par ruelle» dans l’arrondissement.

Rappelons qu’en annonçant sa démission, mardi soir, M. Ferrandez a dit vouloir sonner l’alarme sur la nécessité de s’attaquer aux enjeux environnementaux avec un «vrai programme» politique.

«J’ai l’impression de berner les citoyens en leur faisant croire que nous prenons collectivement tous les moyens qui s’imposent pour ralentir le rythme de destruction de notre planète», a-t-il écrit, ajoutant avoir une «impression d’imposture» envers ses électeurs.