Montréal
15:20 31 mai 2019

Chauffeur de la STM agressé: le SPVM veut identifier deux suspects

Chauffeur de la STM agressé: le SPVM veut identifier deux suspects
Photo: Josie Desmarais

La police de Montréal et sa section des enquêtes criminelles Ouest déploient actuellement des ressources et des efforts soutenus pour identifier deux suspects qui auraient violemment agressé un chauffeur de la Société de transport de Montréal (STM) en février dernier, sur le boulevard Côte-Vertu dans le secteur de Saint-Laurent.

«Il n’y a pas de raison particulière à l’agression. Pas de vol qualifié, pas de motif. C’est vraiment un acte complètement gratuit», explique à Métro la porte-parole du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), Véronique Dubuc.

Le 18 février dernier, un peu avant 18h, deux hommes qui semblent être dans le début de la vingtaine ont donné un «violent coup de poing» sur la tête d’un chauffeur de la STM et un coup de pied dans son ventre, alors que celui-ci prenait une pause sur son trajet quotidien, devant la devanture d’un magasin.

«Le chauffeur n’était pas à bord de son véhicule, poursuit la porte-parole. Il était en arrêt où il attendait un certain temps, pour prendre un temps d’arrêt. Il était hors de l’autobus, identifié comme un chauffeur de la STM, et c’est là que l’incident s’est produit.»

La victime, un homme âgé de 57 ans, avait été transporté dans un centre hospitalier peu après les faits. Il s’en est heureusement tiré, mais en est sorti avec de sérieuses blessures au visage et au ventre.

Le premier suspect (voir photos ci-dessous) est un jeune homme «à la stature mince», affirme le SPVM dans un communiqué. Il mesure environ 5 pieds et 11 pouces et pèse 73 kg. Au moment de l’incident, il portrait un jean bleu, un manteau imperméable de couleur foncée et parlait français.

Quant à lui, le deuxième suspect mesure de 70 à 75 kg, selon les estimations du corps policier, est lui aussi assez mince et parle également français.

«Il y a peut-être quelqu’un qui connaît ces suspects-là, ajoute Mme. Dubuc. On essaie de faire médiatiser cet acte-là au maximum pour trouver des témoins et procéder à une arrestation rapidement.»

Toute personne qui détiendrait de l’information pertinente dans ce dossier est prié de communiquer avec le 911, son poste de quartier ou encore avec le service confidentiel et anonyme d’Info-Crime Montréal, au 514-393-1133.