Montréal

Montréal remplace des camions de livraison par des vélos

Montréal remplace des camions de livraison par des vélos
Photo: Josie Desmarais/MétroUn vélo électrique faisant partie du projet pilote Colibri.

Un nouveau projet pilote de la Ville de Montréal remplace désormais des camions de livraison par des «vélos cargos». À peine lancé, le projet pourrait être répété ailleurs dans la métropole afin de réduire la congestion routière.

Dès les prochains jours, de 10 à 15 vélos cargos électriques circuleront dans les routes du centre-ville. Chacun d’entre eux pourra transporter jusqu’à 400 livres de marchandises.

«C’est une bonne nouvelle de dire qu’on enlève des camions sur des avenues locales et qu’on les envoie sur de grandes rues qui sont faites pour ça», a déclaré jeudi la mairesse de Montréal, Valérie Plante. Cette dernière a pris part à une conférence de presse en avant-midi sur le site de l’îlot Voyageur, situé sur le boulevard De Maisonneuve Est, entre les rues Berri et Saint-Hubert. 

Afin de réduire le nombre de camions au centre-ville, ceux-ci laisseront leurs marchandises sur le site de l’ancienne gare d’autobus. Les vélos cargos s’occuperont ensuite de livrer les marchandises de petite et de moyenne taille de porte en porte. Les camions continueront toutefois de livrer les biens de plus grande taille.

«C’est vraiment une façon de réfléchir au futur de notre ville en trouvant de nouvelles façons de réduire nos émissions de gaz à effet de serre au maximum», a ajouté Mme Plante.

Plus de vélos cargos

La facture de ce projet pilote d’un an, qui ne sera pas interrompu pendant l’hiver, s’élève à 60 000$ pour l’arrondissement de Ville-Marie. Ce montant comprend entre autres la mise en place d’un kiosque qui servira de zone de repos pour les livreurs ainsi que la location de conteneurs où sera entreposée la marchandise.

Les vélos cargos électriques, pour leur part, sont tous fournis par les partenaires privés. Ceux-ci comprennent notamment les entreprises Chasseurs Courrier et La roue libre, toutes deux spécialisées dans la livraison de colis à vélo dans la métropole.

L’entreprise Purolator, dont les camions de livraison circulent depuis de nombreuses années dans la métropole, est également impliquée dans ce projet. Au départ, deux vélos cargos de l’entreprise circuleront sur les routes du centre-ville, mais la compagnie compte en ajouter une vingtaine prochainement.

Tout au long du projet pilote, baptisé Colibri, l’organisme Jalon mtl collectera des données afin d’évaluer les impacts des déplacements des vélos cargos sur la circulation locale. Les bolides électriques seront d’ailleurs autorisés à circuler tant sur les routes que dans les pistes cyclables.

Ailleurs dans la ville

Ce projet ne serait d’ailleurs que le premier d’une série à venir dans la métropole.

«On a bien l’intention, dépendamment des conclusions du projet pilote, de l’adapter pour d’autres arrondissements. On sent déjà l’intérêt des arrondissements autour», a indiqué Mme Plante.

D’autres projets pilote pourraient ainsi voir le jour «dans la prochaine année», a-t-elle précisé.