Actualités
18:19 28 octobre 2019

La CSDM soumet six projets pour agrandir la capacité de ses écoles

La CSDM soumet six projets pour agrandir la capacité de ses écoles
Photo: Capture d'écran/Google MapsL'École secondaire La Dauversière, dans Ahuntsic-Cartierville, pourrait faire l'objet d'un agrandissement.

Confrontée à des «besoins pressants d’espace à Montréal», la Commission scolaire de Montréal (CSDM) a déposé, lundi, deux projets de construction et quatre projets d’agrandissement d’écoles auprès du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur.

La CSDM a les secteurs Angus et du Triangle Namur dans son viseur pour ses nouveaux projets de construction. «Nous devons répondre à des besoins pressants d’espace dans des quartiers de Montréal en développement où de nouvelles familles viennent s’installer», a soutenu dans un communiqué de presse la présidente de la commission scolaire, Catherine Harel Bourdon.

S’ajoutent à cela quatre projets d’agrandissement dans les arrondissements d’Ahuntsic-Cartierville et de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve.

Quatre des projets déposés devant le gouvernement avaient essuyé des refus en 2018. Il s’agit du nouveau bâtiment dans le secteur Angus et de trois agrandissements. La CSDM évalue le temps d’attente pour la livraison d’un projet après confirmation du ministère à «à peu près trois ans».

Manque d’espace

Le besoin en nouveaux locaux dans les différents établissements scolaires montréalais se poursuit, constate la CSDM. Elle comptabilise désormais 150 classes modulaires pour palier au manque d’espace dans son parc scolaire.

Si le nombre d’élèves par classe supplémentaire varie fortement selon le district, la CSDM estime qu’elle accueille environ 18 élèves de première année dans un local modulaire du régulier. Ce chiffre passe à environ 24 lors des trois dernières années du primaire, souligne-t-on.

Dans son dernier Plan triennal de répartition et de destination des immeubles scolaires 2020-2023 – publié en juin –, la CSDM affirmait subir des déficits de «plus de 120 locaux de classe au primaire et au préscolaire».

Un peu plus de 500 locaux ont déjà été approuvés par le ministère de l’Éducation, ajoutait-on. La population pourrait toutefois «augmenter d’environs 7000 à 8000 élèves» d’ici l’année 2023-2024.

Plans immobiliers

Dans sa demande de mercredi, la CSDM incite le gouvernement à la considérer dans les développements immobiliers en cours sur l’île de Montréal. À savoir l’ancien hippodrome Blue Bonnets, les secteurs Henri-Bourassa Ouest, Bridge-Bonaventure, Louvain Est, les Faubourgs et le futur quartier Bellechasse.

Mme Harel Bourdon propose donc que Québec planifie «un financement de 10% pour les études d’avant-projet» dans ces secteurs en mutation. «La construction d’écoles [y] sera nécessaire», souligne la présidente de la CSDM.

Contacté par Métro, le cabinet du ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur n’a pas fourni de commentaire.