Montréal
12:50 24 novembre 2019

Ligne jaune et tramway sur Taschereau, le sort connu en 2022

Ligne jaune et tramway sur Taschereau, le sort connu en 2022
Photo: iStockLe service de métro est interrompu sur la ligne orange.

Le sort des deux projets les plus structurants pour la Rive-Sud, soit le prolongement de la ligne jaune et le tramway sur Taschereau, sera connu en 2022. Les deux bureaux de projet ont d’ailleurs été fusionnés.

Les études concernant le prolongement de la ligne jaune du métro et la création d’un mode de transport lourd pour desservir le boulevard Taschereau vont enfin commencer. L’Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM) et le ministère des Transports du Québec (MTQ) ont annoncé dimanche la création d’un comité d’experts, auquel participe le Réseau de transport de Longueuil, afin d’étudier ces deux projets conjointement.

Les dossiers d’opportunités pour ces deux projets devront donc être livrés au MTQ d’ici 2022, année électorale au Québec.

«Si on est capables d’aller plus vite, on va aller plus vite», a par ailleurs indiqué à Métro la ministre déléguée aux Transports, qui est aussi responsable de la région de Montréal, Chantal Rouleau. 

Échéancier à venir

Le MTQ pourra alors réaliser un dossier d’affaires afin de chiffrer les coûts estimés de ces deux projets et de lancer des appels d’offres. Un échéancier pour la concrétisation de ces deux projets sera ensuite établi.

«C’est essentiel parce que moi, comme tout le monde, je me promène sur les grandes artères de la région métropolitaine et moi aussi, je suis prise dans les embouteillages qui n’en finissent plus», a ajouté Mme Rouleau. 

Congestion routière

L’an dernier, les élus de l’agglomération de Longueuil ont présenté leur vision du transport en commun à l’horizon 2025. Celle-ci comprend la création d’un tramway dans l’axe du boulevard Taschereau. Le tramway relierait Brossard à Longueuil d’est en ouest en connectant la future station Panama du Réseau express métropolitain et la station de métro Longueuil—Université de Sherbrooke.

«Honnêtement, quand on se promène sur les axes routiers importants, on voit que plusieurs d’entre eux commencent à être complètement saturés», a soulevé à Métro la mairesse de Longueuil, Sylvie Parent. 

Cette situation menace d’ailleurs d’empirer avec la construction à venir de milliers de nouveaux logements au centre-ville, de même qu’avec l’arrivée de l’usine Molson Coors, dont l’inauguration à Longueuil est prévue en 2021.

«C’est un enjeu de société. Le transport collectif est la solution qui répond à cette congestion, qui a un coût énorme», estime Mme Rouleau. 

Un métro bondé

La congestion n’affecte d’ailleurs pas que le réseau routier de Longueuil, mais aussi sa station de métro, qui est la plus achalandée du réseau de la Société de transport de Montréal aux heures de pointe du matin. La ligne jaune représente en fait près de 40% des déplacements réalisés en transport collectif entre l’île de Montréal et la Rive-Sud, selon des données de l’ARTM.

Par le passé, Mme Parent a proposé l’ajout de six stations de métro à la ligne jaune. Celle qui siège au conseil d’administration de l’ARTM reconnait toutefois qu’une option moins couteuse pourrait être choisie pour desservir cet axe.

«Est-ce qu’on pourrait trouver quelque chose de plus abordable?», a questionné la mairesse, qui a souligné la facture salée du prolongement de la ligne bleue vers l’est.

«Ce qui est important, c’est d’avoir un mode de transport structurant. On sait que le métro, c’est beaucoup plus cher, c’est long et complexe. […] On cherche le meilleur mode de transport pour desservir la population», a ajouté la ministre Rouleau.