Montréal
05:00 24 février 2020 | mise à jour le: 25 février 2020 à 09:03

Attaquée une troisième fois alors qu’elle portait un niqab

Attaquée une troisième fois alors qu’elle portait un niqab
Photo: Pablo Ortiz/MétroFatima Ahmad aurait été attaquée pour une troisième fois alors qu'elle portait son niqab, mercredi.

Une Montréalaise portant le niqab a vu un étranger tenter de lui retirer son voile pour une troisième fois en quatre ans, mercredi dernier alors qu’elle rentrait chez elle en métro. Cette fois-ci, Fatima Ahmad se dit prête à porter l’affaire en cour.

L’événement est survenu à la station Lionel-Groulx, alors que Mme Ahmad se trouvait au pied d’un escalier roulant. Un inconnu s’est approché d’elle et tout s’est passé très vite, raconte-t-elle.

«Il a tiré sur mon voile, de l’avant. J’étais sous le choc», avoue-t-elle en entrevue avec Métro.

L’étudiante en enseignement à l’Université McGill n’en était pas à son premier incident du genre. En fait, Mme Ahmad, 23 ans, affirme en être à son troisième du genre depuis 2016. En mai dernier, le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) avait ouvert une enquête sur un potentiel crime haineux l’impliquant.

Station Lionel-Groulx

Dans l’incident de mercredi dernier, deux hommes auraient participé à l’agression, dit-elle. Un peu avant 20h, le premier aurait empoigné le voile de la victime avant de lui lancer des injures en anglais.

«Je voulais prendre une photo de lui parce qu’il était très agressif, raconte-t-elle. J’ai sorti mon téléphone, mais ça l’a enragé.»

Métro a mis la main sur cet enregistrement. On peut y voir la victime, qui n’a pas réussi à retourner sa caméra pour voir l’agresseur. (Avertissement: on peut y entendre des jurons.)

«Je me suis défendue. C’est devenu assez intense et il est tombé sur le sol», ajoute Mme Ahmad.

À ce moment, l’assaillant aurait empoigné le cellulaire de la victime avant «d’essayer de le briser», affirme-t-elle.

C’est là qu’un deuxième homme se serait joint au premier. «Il m’a frappée dans le dos», explique-t-elle. Après un appel au 911, le SPVM s’est présenté sur les lieux.

Deux hommes ont été interpellés par le SPVM, a confirmé un agent-relationniste à Métro. L’un deux, âgé de 31 ans, a été arrêté pour voie de fait. Il s’agit de celui qui a assailli la victime par l’arrière.

«Il n’y a pas de blessure ou quoi que ce soit», souligne l’agent Raphaël Bergeron. Un dossier d’enquête sera prochainement soumis au Directeur des poursuites criminelles et pénales pour déterminer s’il y a matière à déposer des accusations.

Les actes de ce genre semblent se multiplier dans la métropole. En 2018, un an après l’attentat de la grande mosquée de Québec, les crimes haineux avaient explosé dans la province.

Loi 21

Les attaques à répétition à l’égard de son voile ne surprennent plus Fatima Ahmad. «Je me sens de moins en moins en sécurité, surtout quand je me rends dans le métro», soutient-elle.

«Je sais que ça va arriver une autre fois. C’est une question de savoir quand et où.» – Fatima Ahmad

Selon la Montréalaise, la loi 21 sur la laïcité de l’État n’est pas sans conséquence. «Je crois que la rhétorique gouvernementale est négative et islamophobe. […] Je crois que les Québécois sont des gens très biens, mais le gouvernement encourage un agenda non inclusif», ajoute-t-elle.

Mme Ahmad espère désormais qu’un processus juridique servira de leçon. Elle a contacté un avocat pour entamer de potentielles actions devant les tribunaux.

Articles similaires