Montréal
15:28 20 mars 2020 | mise à jour le: 20 mars 2020 à 15:57 temps de lecture: 3 minutes

Des fraudes liées au coronavirus à Montréal

Des fraudes liées au coronavirus à Montréal
Photo: Archives Métro

La période de distanciation volontaire et de confinement n’empêche pas les fraudes liées à la propagation du coronavirus. Même si les comptoirs des postes de quartiers du SPVM sont fermés au public, il existe d’autres moyens d’entrer en contact avec les policiers.

Des organismes de bienfaisances non autorisés ou frauduleux sollicitent de l’argent pour les victimes ou encore de la recherche sur un remède.

«Les fraudeurs cherchent à profiter de la désinformation, des craintes et des incertitudes des consommateurs, et exploitent la crise pour faciliter les arnaques et la cybercriminalité», fait savoir le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) par voie de communiqué.

Des représentants d’entreprises privées vendent des tests de dépistage rapides de la COVID-19. Or, seuls les hôpitaux ou les cliniques désignées peuvent effectuer ces tests.

Il y aurait aussi un marché de produits achetés en gros par des consommateurs et revendus dans le but d’en tirer un profit. Ces produits peuvent être de qualité inférieure, périmés ou dangereux pour votre santé.

Des cas de faux représentants de la Croix-Rouge ont aussi été signalés. Ils tentent d’obtenir des dons contre des articles gratuits comme des masques.  Vérifiez que les représentants d’organisme sont enregistrés et dans le doute, ne faites pas de don.

Protégez vos renseignements personnels

Méfiez-vous des renseignements qui prétendent provenir du gouvernement ainsi que des appels ou textos non sollicités donnant des conseils médicaux ou exigeant une action urgente comme un paiement.

«Vous ne savez pas à qui vous avez affaire. Ne cliquez jamais sur des pièces jointes ou des liens suspects et n’y répondez jamais», indiquent les autorités du SPVM.

Il y a aussi de faux représentants qui se font passer pour des employés du gouvernement. Ils envoient des courriels hameçons sur le coronavirus et vous amènent à fournir des renseignements personnels et financiers.

Restez aussi sur vos gardes quant à des offres douteuses comme des traitements miracles, des vaccins ou encore des annonces en ligne pour des produits en fortes demandes.

Des fraudes ont été signalées concernant des entreprises de nettoyage ou de chauffage qui offrent des services pour installer des filtres à air pour vous protéger du coronavirus. De plus, des imposteurs prétendant travailler pour Hydro-Québec menacent de couper l’électricité pour non-paiement.

Visitez le Centre Antifraude du Canada pour les reconnaître.

Moyens de contacter les services de police du SPVM

  • Composer le 911 pour toute urgence nécessitant une assistance immédiate
  • Appeler le poste de quartier au 514-280-01 suivi du numéro du poste de quartier par exemple pour le poste de quartier 16 le numéro est le 514-280-0116
  • Page web sur SPVM

Articles similaires