Les choix de la rédac
16:07 25 juillet 2020 | mise à jour le: 27 juillet 2020 à 16:33 temps de lecture: 4 minutes

Une manifestation contre le port du masque obligatoire organisée à Montréal

Une manifestation contre le port du masque obligatoire organisée à Montréal
Photo: Josie Desmarais/MétroLes Canadiens sont «très préoccupés» par la reprise des activités du quotidien après la pandémie du coronavirus, selon une étude de Statistique Canada.

Tandis que le port du masque obligatoire dans les lieux publics fermés au Québec est entré en vigueur il y a tout juste une semaine, certains Québécois protestent depuis contre son application, comme aujourd’hui à Montréal.

Alors qu’un récent sondage de CROP-Métro estime que 86% des Montréalais se voulaient «Pour» le port du masque, et que la mesure semble avoir été respectée par les Québécois selon la vice-première ministre Geneviève Guilbault, certains n’hésitent pas à clamer leur désapprobation et leur colère face à cette nouvelle mesure sanitaire.

Plus tôt dans la semaine une pétition (aujourd’hui retiré par le site Change.org), adressée à François Legault pour protester contre le port du masque, avait rassemblé près de 50 000 signatures. Une vidéo montrant l’arrestation à Montréal d’un homme refusant le port du masque dans un café Tim Hortons est aussi devenue virale et sujette à de nombreux commentaires.

Depuis, plusieurs rassemblements ont été organisés à travers la province mais aussi à Montréal, par des citoyens et des commerçants. Dimanche dernier, une centaine de personnes s’étaient notamment réunies devant les bureaux de François Legault pour protester contre cette mesure.

Pour un droit de ne pas porter le masque

C’est aux alentours de midi aujourd’hui à Montréal que des centaines de personnes s’étaient donné rendez-vous, au pied du monument George-Étienne Cartier, sur le Mont-Royal. Le rassemblement pacifique était organisé par un organisme «pro-peuple» du nom de Fondation pour la défense des droits et libertés du peuple, qui a notamment milité ces derniers mois contre le projet de loi 61.

Plusieurs intervenants ont pris la parole pour protester contre cette mesure que la plupart jugent liberticide et inutile selon eux, alors que les cas d’infections et de morts de la COVID-19 ont baissé par rapport au début de la pandémie. Si certains militent pour avoir un «droit de ne pas porter le masque», d’autres sont plus larges dans leurs revendications, remettant en doute l’efficacité des mesures sanitaires prises par la Santé publique, ou la véracité même de la pandémie de COVID-19.

Ces mêmes consignes sanitaires outre le non-port du masque, objet même du rassemblement, n’étaient pas vraiment respectées, alors que la plupart des autres manifestations ayant été organisées durant ces derniers mois, ont essayé de respecter les consignes sanitaires au maximum.

Si les motivations et les profils des manifestants semblaient bien hétérogènes, certains n’hésitaient pas arborer des pancartes à tendance complotiste ou des t-shirts du mouvement complotiste pro-Trump Qanon. Un journaliste de TVA Nouvelles présent sur place a notamment subi des intimidations de la part de certains manifestants hostiles aux médias et un jet de canette de bière comme il l’a relaté sur Twitter.

Alors qu’une pétition était disponible sur place, une autre manifestation similaire est organisée ce dimanche à Québec devant le parlement.

171 nouveaux cas au Québec

Le dernier bilan officiel émis par le gouvernement québécois fait état de 171 nouvelles infections et de 3 décès dans les dernières 24 heures portant le total au Québec à 58 414 personnes infectées et 5666 morts.

Dans le reste du monde, la barre des 15 millions de cas a été franchie il y a deux jours, tandis que le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé, Tedros Adhanom Ghebreyesus a pressé la population à respecter les mesures sanitaires afin de contenir la propagation de la maladie.

Articles similaires