Les choix de la rédac
05:00 23 juillet 2020 | mise à jour le: 23 juillet 2020 à 16:13 temps de lecture: 3 minutes

Port du masque obligatoire: les Montréalais largement en faveur, selon un sondage

Port du masque obligatoire: les Montréalais largement en faveur, selon un sondage
Photo: Josie Desmarais/MétroLe masque est désormais obligatoire dans tous lieux publics fermés.

Plus de quatre résidents du Grand Montréal sur cinq approuvent la décision de rendre le masque obligatoire dans les lieux publics fermés, selon un sondage CROP-Métro.

Mené du 14 au 16 juillet, dans les jours suivant l’annonce officielle du gouvernement de François Legault, le coup de sonde a rejoint 573 répondants de l’Île de Montréal et de ses rives. Au total, 86% d’entre eux ont indiqué être «pour» le port du masque dans les endroits publics clos, comme les commerces et les restaurants.

«Quand on s’approche de 90%, on peut dire que c’est pratiquement tout le monde», analyse le vice-président de la firme CROP, Stéphane Gendron.

Mercredi, le quotidien La Presse avait publié un sondage similaire, mais auprès de l’ensemble de la province. Selon celui-ci, 76% des résidents de la province approuvent la décision de l’exécutif provincial.

Selon le nouveau sondage CROP-Métro, ce sont les Montréalais de 55 ans et plus qui approuvent le plus largement la décision de la Santé publique. Au total 92% d’entre eux s’y disent favorables.

Les allophones seraient par ailleurs plus favorables à l’idée de se voir imposer le couvre-visage. Ceux-ci approuvent à 93% le règlement gouvernemental, par rapport à 82% chez les francophones.

Rien d’étonnant à ces résultats, selon M. Gendron.

«La seule chose qu’on voit historiquement, c’est que les Québécois francophones, dans leurs valeurs, sont peut-être un peu moins respectueux de l’autorité», souligne-t-il, avançant toutefois qu’un taux d’approbation au-dessus des 80% est particulièrement élevé.

Une opposition remarquée

Ce n’est pas sans opposition que le gouvernement du Québec a décidé de rendre le masque obligatoire dans tous les espaces intérieurs publics. La fin de semaine dernière, au lendemain de l’entrée en vigueur du décret, une intervention policière auprès d’une personne qui refusait de porter le couvre-visage dans un Tim Hortons a fait le tour du web.

Dans les journées précédant l’annonce du gouvernement, une pétition contre le couvre-visage avait par ailleurs amassé près de 50 000 signatures sur le site Change.org, mais avait ensuite été suspendue par les administrateurs de la page web.

Selon la vice-première ministre Geneviève Guilbault, les Québécois ont largement suivi le règlement depuis la fin de semaine dernière. «Je veux remercier les Québécois pour leur civisme», a indiqué l’élue de la Coalition avenir Québec lors d’un point de presse tenu en début de semaine.

Le sondage ayant été mené en ligne, il ne compte pas de marge d’erreur.

Articles similaires