Les choix de la rédac
13:24 8 septembre 2020 | mise à jour le: 8 septembre 2020 à 18:52 temps de lecture: 3 minutes

COVID-19: les leaders politiques du Grand Montréal en isolement préventif

COVID-19: les leaders politiques du Grand Montréal en isolement préventif
Photo: MétroSylvie Parent, Valerie Plante et Chantal Rouleau

Le test positif à la COVID-19 de la mairesse de Longueuil, Sylvie Parent, a eu l’effet d’un séisme mardi sur la scène politique. Pour éviter que le virus se répande comme une traînée de poudre, les principaux acteurs politiques du Grand Montréal, dont la mairesse Valérie Plante, se sont placés mardi en isolement préventif.

Une des premières figures politiques d’importance à contracter la COVID-19 au Québec, la mairesse de l’agglomération de la Rive-Sud, Sylvie Parent, s’était placée en quarantaine cette fin de semaine. Elle en a fait l’annonce mardi matin.

«Le vendredi 4 septembre dernier, j’ai ressenti des symptômes légers de la COVID-19. Dès le lendemain et après qu’on m’ait informé d’un test positif chez une personne que j’avais côtoyée, j’ai pris la décision de passer un test», a-t-elle indiqué dans un communiqué de presse.

Or, l’élue municipale avait côtoyé des ministres provinciaux pour une importante annonce en transport la semaine dernière.

Le ministre des Transports, François Bonnardel, ainsi que la ministre responsable de la Métropole, Chantal Rouleau, ont à leur tour dû annoncer qu’ils entamaient une période d’isolement. Les membres de leurs cabinets respectifs aussi.

La mairesse Plante, qui brillait par son absence au point de presse de mercredi dernier, a toutefois rencontré la ministre Chantal Rouleau depuis.

«Ainsi, la ministre étant en isolement, je me place, par précaution, en isolement préventif jusqu’au résultat du test de Mme Rouleau», a écrit Mme Plante sur Twitter mardi midi.

Le ministre de la Justice, Simon Jolin-Barrette, qui est également député en Montérégie, avait lui rencontré la mairesse Parent pour une annonce sur les infrastructures scolaires de la région. Il s’est isolé.

D’autres politiciens comme le maire de Laval Marc Demers, la mairesse de Brossard Dorreen Assad ou encore la députée solidaire de Mercier Ruba Ghazal se sont aussi placés en isolement après avoir été en contact avec des ministres.

«Malgré toutes les précautions»

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, a réagi à chaud, mardi, aux nouvelles concernant ses collègues. Ces événements dans la sphère politique démontrent selon lui «comment c’est virulent».

«Même quand on prend toutes ses précautions, c’est traître, ce virus», a-t-il lancé.

La Santé publique décrète depuis la fin-août qu’une personne qui a reçu un test positif doit s’isoler au moins dix jours. Dans l’éventualité où les symptômes persistent, ladite personne doit demeurer en quarantaine.

À moins d’avoir reçu un test négatif, une personne qui se place en isolement préventif doit toujours attendre 14 jours.

Articles similaires