Montréal
20:02 8 février 2021 | mise à jour le: 8 février 2021 à 20:03 temps de lecture: 3 minutes

Plus de 20 000$ amassés en soutien à Mamadi Camara

Plus de 20 000$ amassés en soutien à Mamadi Camara
Photo: GoFundMeMamadi Camara

Après l’arrestation, l’arrêt des procédures et les excuses, c’est maintenant une vague de générosité dont fait l’objet Mamadi III Fara Camara.

Une campagne de sociofinancement démarrée il y a quelques jours sur la plateforme «GoFundMe» a amassé plus de 20 000$. L’objectif est 25 000$. Les fonds seront versés à Mamadi Camara et sa famille afin de les aider à se rétablir des événements.

«J’en appelle à votre générosité et invite toutes les personnes qui liront ceci de s’arrêter un instant et de faire montre de solidarité parce que l’indignation ne suffit plus», a écrit Farrah Auguste, l’avocate qui a entrepris la campagne.

Il envisage une poursuite

Ce matin, le directeur du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), Sylvain Caron, a rendu visite à M. Camara pour s’excuser personnellement qu’une enquête ait mené à son arrestation à la suite d’une accusation de tentative de meurtre sur un policier, laquelle s’est avérée fausse par la suite.

«Il a reçu les excuses. C’est sûr que c’est une étape importante et il a bien apprécié le geste de M. Caron», a indiqué son avocate en droit civil, Virginie Dufresne-Lemire, qui est notamment spécialisée dans les abus d’autorité.

Me Dufresne-Lemire apporte toutefois un bémol relativement à ces excuses. Mamadi Camara est encore «dépassé par les événements», précise-t-elle, et il envisage de poursuivre la Ville de Montréal au civil.

«La poursuite n’est pas encore déposée. On est en train d’évaluer le dossier et d’identifier les fautes. La première étape, c’est de voir s’il y a des fautes. Nous croyons qu’il y en a.»

L’avocate estime également que les médias pourraient avoir une part de responsabilité dans le traitement subi par son client.

«Il y a des informations mensongères qui ont été diffusées dans les médias. C’est sûr qu’on va s’attarder à ça parce que l’atteinte à la réputation vient également de ça.»

La mairesse Plante se rapproche du directeur Caron

Après avoir critiqué la transparence de Sylvain Caron jeudi dernier, la mairesse de Montréal, Valérie Plante, a assuré ce matin qu’elle avait encore confiance dans le directeur du SPVM.

«M. Caron représente les policiers et policières et son travail est de s’assurer que la population est en sécurité, a-t-elle commenté. Mon travail est complémentaire, c’est-à-dire que je suis là également pour valoriser et encourager les troupes, mais aussi pour faire écho aux préoccupations soulevées par la population. Je pense que, dans le dossier de M. Camara, il y a beaucoup de questions qui ont été soulevées.»

Questionnée à l’idée de dédommager M. Camara, Mme Plante a soutenu qu’il était «trop tôt» pour se prononcer. «C’est l’équipe d’avocats à la Ville de Montréal qui va prendre connaissance de tout le dossier. […] C’est une étape qui est nécessaire.»

Articles similaires