Montréal
15:49 20 avril 2021 | mise à jour le: 20 avril 2021 à 15:49 temps de lecture: 3 minutes

Trimestre record des ventes immobilières dans la province

Trimestre record des ventes immobilières dans la province
Photo: ArchivesLes ventes de propriétés résidentielles de plus de 1 M$ ont bondi de 86 % par rapport au premier trimestre de 2020.

Les ventes de propriétés immobilières ont atteint un record d’activité depuis 2000, et ce dès les premiers mois de 2021. Les plus récentes statistiques de l’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec (APCIQ) révèlent que 31 587 ventes résidentielles ont été réalisées de janvier à mars.

Il s’agit d’une hausse de 14% par rapport à la même période en 2020. Dans la région métropolitaine de Montréal, ce sont 15 414 ventes résidentielles réalisées sur la même période, d’où une croissance de 6% par rapport au trimestre de l’année précédente.

Des délais de vente records ont eu lieu partout dans la province. En moyenne, une propriété a trouvé preneur en 66 jours, soit 24 jours de moins qu’en 2020. Dans la région métropolitaine de recensement (RMR) de Montréal, le délai moyen a été de 44 jours.

Sur les 26 derniers trimestres, le seul recul des activités de vente dans la RMR de Montréal est survenu lors de la première vague de la COVID-19. «Le premier trimestre est dans la continuité des observations à la fin de l’année 2020», remarque le directeur du Service de l’analyse du marché de l’APCIQ, Charles Brant.

Ce sont les copropriétés et les plex de deux à cinq logements qui ont fortement circulé sur le marché.

Dans la métropole, les deux types de logements ont affiché des croissances respectives de 18% et de 29% par rapport au premier trimestre de 2020. À l’échelle provinciale, les taux respectifs ont atteint 26% et 53%.

Si la vente des unités unifamiliales a crû de 6% sur le plan provincial, elle a baissé de 5% dans la RMR montréalaise. «Le marché de l’unifamiliale a été quelque peu freiné par le manque d’inscriptions et la hausse fulgurante des prix», explique M. Brant.

Valeur

Les prix médians ont connu des croissances records sur le marché montréalais. Pour les unifamiliales, il a augmenté de 29% pour atteindre 463 000$, une croissance record depuis 2000.

La moitié des copropriétés se sont vendues à 340 000$, et la moitié des plex à 652 000$. Ces deux prix médians ont connu une croissance respective de 22% et de 10%, la deuxième plus haute augmentation après celle de 2002.

Une forte proportion des transactions a été conclue au-dessus du prix affiché par le vendeur, à l’échelle de la RMR de Montréal.

Centris

L’ACPIQ compile ces statistiques de la base de données provinciale des courtiers immobiliers Centris.

Articles similaires