Montréal
14:43 27 mai 2021 | mise à jour le: 8 juin 2021 à 11:50 temps de lecture: 3 minutes

Terrasses et spectacles pour ramener les Montréalais au centre-ville

Terrasses et spectacles pour ramener les Montréalais au centre-ville
Photo: Josie Desmarais/Journal MétroValérie Plante, mairesse de Montréal

Faire revenir les gens au centre-ville, relancer les restaurants et préparer le retour au bureau à l’automne: voilà les objectifs du plan les Aventures du cœur de l’île, présenté par la Ville de Montréal jeudi. C’est avec une multitude de spectacles, de rues piétonnes, d’aires de détente et de terrasses que la mairesse Valérie Plante compte y parvenir.

Le plan suit les investissements de 25 M$, soit 15 M$ du gouvernement du Québec et 10 M$ de Montréal pour la stimulation du centre-ville. Une enveloppe de 3 M$ sera réservée au Quartier des spectacles, où l’on retrouvera du mobilier urbain et des «activités culturelles ludiques».

«On veut créer un engouement, une énergie. Rappelons que quand le centre-ville va bien, toute l’économie québécoise en profite», souligne la mairesse Plante.

«Au cours des derniers mois, [le centre-ville] a été grandement affecté par l’absence prolongée des travailleurs, touristes et étudiants, mais on sait qu’il a conservé son ADN. Et il le faut, parce que c’est tout Montréal et tout le Québec qui profitent de l’influence d’un centre-ville fort, attractif et animé.» – Chantal Rouleau

Avec les Aventures du cœur de l’île, onze différentes stations d’animation, nommées oasis, seront offertes dès le 4 juin. Formant un parcours, on y proposera différentes activités culturelles, dont des spectacles. Au total, ce sont 600 artistes qui performeront dans le cadre de 450 spectacles au cours de la saison.

«En absence de visite internationale, on doit revenir à la base: nous les Montréalais et les Québécois aux quatre coins de la province», incite le directeur général de Montréal centre-ville Glenn Castanheira.

Près de 200 terrasses publiques et privées seront installées au centre-ville de Montréal. Pour encourager les restaurateurs à installer des tables à l’extérieur, la Ville offre gratuitement les permis de terrasses.

«[Pendant la pandémie] on a pu voir à quel point les Montréalais sont attachés à la scène gastronomique. Avec l’ouverture des terrasses, le passage en zone orange, on voit lumière au bout du tunnel», perçoit Valérie Plante.

Aucune prévision en termes de retombées économiques n’a été établie en vue de la saison estivale.

«Nous n’en sommes pas encore rendu à quantifier, statue M. Castanheira. On vise le maintien de nos atouts, le maintien des employeurs. Nous sommes en train de travailler afin d’attirer des congrès internationaux dès 2022.»

En attente

Il faudra patienter avant de savoir si différents festivals seront tenus. Si le Festival de Jazz a été reporté du mois de juillet au mois d’août, et que Juste pour rire proposera une formule hybride, alliant spectacles en présentiel et sur le web, le sort de plusieurs événements demeure à déterminer.

«Ils pourront annoncer leur programmation au rythme des annonces de la santé publique», a noté la mairesse de Montréal.

D’autres initiatives permettront de pallier le vide. Un marché de nuit sera notamment offert au Quartier chinois, en plus d’un passage piéton sur la rue Saint-Denis, dans le Quartier latin, où l’on souhaite établir une ambiance festive avec du mobilier urbain propice aux 5 à 7.

Un parcours constitué d’aménagements éphémères sera proposé dans le Vieux-Montréal, mettant en valeur les attraits historiques et gastronomiques du quartier. Des œuvres d’art seront également proposées au Palais des congrès ainsi que dans 30 commerces vacants, aménagés pour l’occasion.

Articles similaires