Montréal
05:30 4 juin 2021 | mise à jour le: 4 juin 2021 à 07:04 Temps de lecture: 3 minutes

Lion Électrique installe sa nouvelle usine à Mirabel

Lion Électrique installe sa nouvelle usine à Mirabel
Photo: Collaboration spéciale/Autobus Lion

Le producteur de véhicules lourds électriques Lion Électrique implante une usine de fabrication de batteries et un centre d’innovation à proximité de l’aéroport international Montréal-Mirabel pour y bénéficier d’avantages stratégiques.

La future usine s’installera sur un terrain de 1,6 million de pieds carrés. Le démarrage des travaux est prévu pour juin 2021. L’entreprise prévoit 135 embauches de personnel.

«Lion a choisi l’emplacement de Mirabel en raison de ses nombreux avantages stratégiques, notamment la proximité de son usine actuelle de Saint-Jérôme et l’accès aux infrastructures de transport, telles que les autoroutes et l’aéroport, propices aux contacts avec les fournisseurs et les clients.» – Lion Électrique

L’usine et le centre d’innovation représentent un investissement de 185 M$ et devraient s’achever dans la seconde moitié de 2022.

L’installation de cette nouvelle usine de batterie ne devrait avoir «que des incidences positives» sur l’actuelle usine de Saint-Jérôme. «On a embauché 400 employés l’année passée et on va continuer d’en embaucher des centaines d’autres, l’année prochaine», appuie Marc Bédard, PDG de Lion Électrique. L’usine de Mirabel restera une usine de batterie et l’assemblage va continuer à Saint-Jérôme, affirme-t-il.

«C’était très important pour moi que cette usine se fasse au Québec. C’est un peu un rêve devenu réalité» – Marc Bédard, PDG de Lion Électrique

La durée de vie d’une batterie électrique s’étalerait sur presque 30 ans. Marc Bédard explique que les batteries ont plusieurs vies. Les batteries peuvent s’utiliser sur plusieurs véhicules de moins en moins énergivores. «Lorsque la batterie n’est plus suffisante pour le véhicule actuel, on peut la transférer à un autre moins demandeur.»

Ce n’est qu’une fois ces vies épuisées que le recyclage s’impose. Lion Électrique ne prévoit pas de créer de départements spécialisés dans le recyclage. «Des compagnies investissent beaucoup dans le recyclage, ça va devenir leurs “business” à eux et on va collaborer avec eux, on le fait déjà.»

L’installation à proximité de l’aéroport va permettre à Lion Électrique de bénéficier d’une piste d’essai afin d’y effectuer des tests.

L’usine de Mirabel permettrait «d’assembler des batteries en quantité suffisante pour électrifier annuellement 14 000 camions et autobus de poids moyens et lourds à zéro émission».

Articles similaires