Montréal
17:07 4 juin 2021 | mise à jour le: 4 juin 2021 à 17:32 temps de lecture: 3 minutes

Lachine: une élue passe par les fonctionnaires pour une contravention

Lachine: une élue passe par les fonctionnaires pour une contravention
Photo: ArchivesLa conseillère du district du Canal, Julie-Pascale Provost

Un courriel de la candidate d’Ensemble Montréal Julie-Pascale Provost a fait broncher des fonctionnaires. L’élue de Lachine questionnait une contravention reçue pour stationnement illégal.

Envoyé en avril dernier, Mme Provost précise au directeur de l’aménagement urbain et au directeur général de Lachine avoir reçu une contravention de 79$. Elle y indique posséder une vignette universelle, un privilège dont bénéficient les élus.

«Je ne comprends pas ce qui s’est passé, j’aimerais que tu puisses vérifier», écrit-elle dans le courriel obtenu par Métro.

L’amende a été reçue «devant l’hôtel de ville», précise Mme Provost. Sur l’image de la contravention qu’elle joint, on peut toutefois constater qu’elle a été émise à l’angle de la 25e Avenue et de la rue Sherbrooke, près de 2 kilomètres plus loin.

Vendredi, Mme Provost a été présentée par Denis Coderre comme candidate de son parti pour la mairie de Lachine. Elle siège actuellement comme conseillère d’arrondissement indépendante, mais a été élue sous la bannière de Projet Montréal en 2017.

Perceptions différentes

C’est pour régler un problème qui persiste dans l’arrondissement, et non pour se faire justice que Mme Provost s’est adressée aux fonctionnaires de la ville, explique-t-elle à Métro.

«C’est simple, ça fait quatre ans qu’on soulève la situation. Depuis le jour un de notre mandat, on en a connaissance. Comment se fait-il que la situation soit récurrente?», questionne-t-elle.

Les constats d’infraction pour les stationnements sont émis par des employés qui viennent d’autres arrondissements, et ne maitrise pas les spécificités des règles applicables à Lachine, explique-t-elle.

Depuis le début de son mandat, en 2017, elle aurait reçu deux contraventions, qu’elle aurait elle même constaté en cour. Plusieurs citoyens lui auraient aussi signalé le même problème.

Exclue du caucus de Projet Montréal en octobre, Julie-Pascale Provost a été présentée par le chef d’Ensemble Montréal, Denis Coderre, comme candidate à la mairie d’arrondissement de Lachine vendredi matin.

Ensemble Montréal constate que des contraventions «sont émises à tort aux élus de Lachine en raison de l’inaction de l’administration actuelle.»

«Madame Prévost a soulevé cet enjeu aux personnes concernées pour que ce soit fait. Que ce soit clair, [elle] n’a jamais demandé à l’administration d’intervenir à son endroit», commente l’équipe des communications d’Ensemble Montréal.

Pour sa part, la mairesse de Lachine, Maja Vodanovic, estime que Mme Provost a agit pour «ses propres intérêts.»

«Certains politiciens, ceux que j’admire, sont au service des autres, et défendent le bien commun et l’intérêt public même quand c’est difficile. D’autres politiciens utilisent leur rôle privilégié pour défendre et promouvoir leurs propres intérêts sans se gêner de mentir s’il le faut, afin de faire avancer leur intérêt», critique-t-elle. 

En novembre, un nouveau programme de stationnement sur rues réservé aux résidents (SRRR) a été adopté à Lachine. L’arrondissement utilisait auparavant son propre système de vignettes. Les automobilistes peuvent désormais se procurer leurs vignettes en ligne.

Articles similaires