Montréal
13:39 4 juin 2021 | mise à jour le: 4 juin 2021 à 13:39 temps de lecture: 3 minutes

Une ex de Projet Montréal recrutée par Denis Coderre

Une ex de Projet Montréal recrutée par Denis Coderre
Photo: GracieusetéJulie-Pascale Provost est candidate à la mairie de Lachine sous la bannière d'Ensemble Montréal.

Sept mois après avoir été exclue du caucus de Projet Montréal, la conseillère Julie-Pascale Provost joint les rangs d’Ensemble Montréal. Elle tentera de se faire élire comme mairesse de Lachine, où elle défendra la préservation de la marina.

Au moment de l’exclusion, Projet Montréal déplorait son «manque de collaboration et de solidarité.» En conseil d’arrondissement, Mme Provost a voté contre la fin des activités de la marina de Lachine.

En la recrutant, le chef d’Ensemble Montréal, Denis Coderre, se positionne en faveur d’un «projet hybride» où les plaisanciers cohabiteraient avec les citoyens. D’ailleurs, la présidente de l’Association des plaisanciers du port de plaisance de Lachine, Josée Coté, se présentera comme conseillère de ville à l’arrondissement, sous la bannière du parti.

«Nous allons protéger la marina. On veut être inclusif, travailler avec les gens, s’est prononcé M. Coderre. C’est un lieu de prédilection qui peut être inclusif pour l’ensemble de la population.»

La marina de Lachine devrait devenir un parc dédié à la baignade, la pratique de sports nautique et la marche en 2025, après une transformation qui nécessitera des investissements de près de 25 M$ de la Ville de Montréal. Le stationnement des embarcations à moteur y sera interdit dès l’an prochain.

Changement de cap

C’est notamment en raison l’«ouverture», et de la «transparence» de Denis Coderre que Julie-Pascale Provost a choisi d’intégrer Ensemble Montréal, après de nombreuses rencontres avec lui. Elle se considère «novatrice et verte», comme lorsqu’elle était conseillère sous la bannière de Projet Montréal.

«Mes valeurs n’ont pas changé du tout. Je ne pense pas que ce soit à ce point différent», commente-t-elle, par rapport aux philosophies des deux partis politiques.

En juillet, elle avait voté contre la transformation de la marina, considérant un manque de transparence de la Ville, qui n’avait pas entamé de consultations publiques avant de procéder. Aujourd’hui, il est clair pour elle que le site est rentable et qu’il doit être conservé.

«J’ai vu les chiffres et je les ai analysés, explique-t-elle. J’ai vu qu’on a continué à répéter n’importe quoi. C’est peut-être une stratégie politique de vouloir répéter des mensonges, mais ce n’est pas du tout mon approche.»

Selon elle, la mairesse de Lachine Maja Vodanovic est une personne «insécure», qui privilégie le «micro-management.» «On est aux antipodes des choses. Je pense que ça été un 4 ans contre-productif où on a fait un énorme recul.»

Sang neuf

Une candidate à la mairie a également été présentée dans l’arrondissement de Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles (RDP-PAT). Il s’agit de la directrice générale de l’Association d’isolation du Québec, Lyne Laperrière. Elle compte 30 ans d’expérience dans le milieu de la construction.
«Je veux maintenant devenir une agente de changement pour l’arrondissement. Je souhaite contribuer à son évolution, avoir un impact, en continuant de faire progresser la mixité», s’est-elle prononcée.
C’est présentement une membre de Projet Montréal, Caroline Bourgeois, qui assure la mairie d’arrondissement.
Ensemble Montréal a également présenté la candidature de Vincent Girard comme conseiller du district La Pointe-aux-Prairies. Il est membre du conseil d’administration du Centre de services scolaire de la Pointe-de-l’Île en plus d’être président du conseil d’établissement de l’école spécialisée Le Tournesol.

Articles similaires