Montréal

Échangeur Saint-Pierre: la communauté se mobilise

Photo: Archives

Joanna Barcessat, une cycliste de 52 ans, a succombé à ses blessures quelques jours après avoir été percutée par une voiture à l’intersection de l’avenue Saint-Pierre et de la rue Notre-Dame, le 27 octobre. La communauté lachinoise dénonce des infrastructures inadaptées dans le secteur de l’échangeur Saint-Pierre dans une lettre ouverte signée par plusieurs élus, entrepreneurs et organismes de l’arrondissement de Lachine et de la province.

Plus de 216 collisions impliquant au moins une voiture ont été répertoriées entre 2012 et 2020 sur l’avenue Saint-Pierre au croisement des rues Saint-Jacques et Notre-Dame Ouest. Parmi ces accidents, 98 ont eu lieu à l’intersection de la rue Notre-Dame, selon la Ville de Montréal et la Société d’assurance automobile du Québec (SAAQ). En 2017, une piétonne octogénaire avait également perdu la vie à la même intersection où s’est déroulé l’incident du 27 octobre. Un camion l’avait heurtée au moment où elle traversait la rue.

Les enjeux de sécurité dans ce secteur sont connus par la communauté lachinoise depuis de nombreuses années. La lettre ouverte présente plusieurs éléments expliquant la situation : «une piste cyclable discontinue rendant le passage vers le quartier Saint-Pierre très risqué, la présence de poids lourds devant manœuvrer de manière dangereuse afin de pouvoir tourner en bloquant complètement la circulation ou en empiétant sur le trottoir, un temps de traversée insuffisant pour les piétons et une vitesse de circulation élevée sur la rue Notre-Dame».

L’échangeur est situé sur le territoire de Lachine, mais ces enjeux concernent également les Montréalais et les Québécois parce que c’est un axe de transport majeur de la province.

Pierrick Van Der Linden, coordonnateur du CASUAL

L’important volume de camions lourds dans le quartier Saint-Pierre s’explique par l’existence d’un règlement de Montréal-Ouest interdisant à ces véhicules de circuler sur la rue Avon. Les poids lourds en provenance des quartiers industriels de Lachine et de Dorval doivent donc faire un détour par la rue Saint-Jacques, qui traverse le quartier résidentiel, avant de tourner sous l’échangeur, explique la coordonnatrice de Revitalisation Saint-Pierre, Chantal Smedbol.

«Le problème est très local, mais certaines artères appartiennent à l’arrondissement, d’autres à la Ville et d’autres au gouvernement provincial. La communication n’est pas très efficace entre ces paliers-là», exprime Mme Smedbol.

Les solutions existent

Des travaux majeurs de réfection de l’échangeur Saint-Pierre sont prévus dans les prochaines années. Le collectif lachinois propose déjà des pistes de solutions afin de rendre le secteur plus sécuritaire.

Parmi ces suggestions, Vélo Québec recommande «l’ajout de passages cyclistes, l’aménagement d’un refuge au centre de la chaussée sur l’avenue Saint-Pierre et au sud de la rue Notre-Dame, l’ajout d’un passage piéton et la création d’un sentier polyvalent».

En plus des travaux de réfection, il est important de prendre en considération les deux autres chantiers à venir dans l’arrondissement, soit le développement de Lachine-Est et le système de transport en commun visant à relier Lachine au centre-ville, selon le coordonnateur du Comité d’action en sécurité urbaine de l’arrondissement de Lachine (CASUAL), Pierrick Van Der Linden.

«Ces trois chantiers sont interreliés et il faut y réfléchir ensemble parce que le transport collectif a un rôle à jouer dans la sécurisation du secteur», soutient M. Van Der Linden.

Entre-temps, Mme Smedbol propose la mise en place d’un système de marquage au sol efficace afin de mieux délimiter les zones pour piétons, cyclistes et voitures près de l’échangeur Saint-Pierre.

Signataires de la lettre

  • Chantal Smedbol, coordonnatrice de Revitalisation Saint-Pierre
  • Pierrick Van Der Linden, coordonnateur du Comité d’action en sécurité urbaine à Lachine (CASUAL)
  • Enrico Ciccone, député de Marquette
  • Maja Vodanovic, mairesse de Lachine
  • Myriam Grondin, directrice de Concert’Action Lachine
  • Henri Chevalier, directeur général de la CDEC LaSalle-Lachine
  • Catherine Houbart, directrice générale du GRAME
  • Jean-François Lefebvre, vice-président d’Imagine Lachine-Est
  • Paul Bourque, président-directeur général de PABECO
  • Jean-François Rheault, président-directeur général de Vélo Québec
  • Sandrine Cabana-Degani, directrice de Piétons Québec
  • Emmanuel Rondia, directeur général de Conseil régional de l’environnement de Montréal
  • Daniel Lambert, porte-parole de la Coalition mobilité active Montréal

Vos nouvelles 100% locales, recevez-les chaque jour.

Nos infolettres vous suivent partout.

Articles récents du même sujet