Montréal

41 nouveaux projets cyclables pour Montréal en 2022

Programmation cyclable 2022
De gauche à droite: Dr David Kaiser, chef médical, secteur Environnements urbains et santé des populations, à la Direction régionale de santé publique; Laurence Lavigne Lalonde, mairesse de Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension; Sophie Mauzerolle, responsable du transport et de la mobilité au comité exécutif de la Ville de Montréal; Marianne Giguère, conseillère associée aux transports actifs au comité exécutif de la Ville de Montréal; Jean-François Rheault, président-directeur général de Vélo Québec. Photo: Métro/Alicia Casteras

La Ville de Montréal a dévoilé jeudi 26 mai sa programmation cyclable pour l’année 2022. Celle-ci compte 41 nouveaux projets qui permettront de développer et de mettre à niveau 35,8 km du réseau cyclable montréalais dans 17 arrondissements et villes liées.

Sous le thème de l’équité territoriale, plus de 17 M$ seront investis en 2022 pour la réalisation de ces nouveaux projets pour consolider et sécuriser le réseau cyclable montréalais.

«On aimerait que Montréal soit l’une des meilleures, si ce n’est la meilleure, villes d’Amérique du Nord équipées en voies cyclables», a affirmé la conseillère associée aux transports actifs au comité exécutif de la Ville de Montréal, Marianne Giguère.

Des REV prolongés

Parmi les annonces de nouveaux projets cyclables pour 2022 figure le début du déploiement d’un Réseau express vélo (REV) sur Henri-Bourassa, avec un premier tronçon qui verra le jour dans l’arrondissement de Saint-Laurent, entre le boulevard Pitfield et l’avenue Félix-Leclerc.

La suite du développement de l’axe Viger/Saint-Antoine/Saint-Jacques ainsi que le réaménagement de la rue De Champlain, entre les rues Sherbrooke Est et La Fontaine, où une voie cyclable protégée sera aménagée, sont également au programme.

Dans l’Ouest-de-l’Île, le prolongement de la piste Grenier dans Sainte-Anne-de-Bellevue est annoncé. Cet axe permettra à terme aux cyclistes de rejoindre les parcs-nature du Bois-de-Saraguay, du Bois-de-Liesse, de l’Anse-à-l’Orme et le Grand parc de l’Ouest.

Villeray veut rattraper son retard

«Il faut le dire, dans l’arrondissement de Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension, si on se compare à nos voisins au nord comme au sud, on avait du rattrapage à faire. Il manque encore beaucoup d’axes cyclables importants, sur lesquels on va travailler», a déclaré la mairesse de Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension, Laurence Lavigne Lalonde.

Laurence Lavigne Lalonde, mairesse de Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension s’exprime lors de la conférence de presse.
Crédits:Métro/Alicia Casteras.

Bonne nouvelle pour l’arrondissement, l’axe cyclable sur la rue Villeray sera prolongé de la rue Boyer jusqu’à la 24e Avenue. Ce nouvel aménagement sera le premier qui permettra aux cyclistes de traverser l’arrondissement d’est en ouest sur un tracé protégé de plus de 5 km.

«On a très peu d’axes qui nous permettent de traverser d’est en ouest. [L’axe] Villeray en est un, et il va vraiment devenir la colonne vertébrale du réseau cyclable de l’arrondissement», a ajouté  Mme Lavigne-Lalonde.

Une nouvelle piste protégée bidirectionnelle sera également créée sur la rue Sagard pour permettre de relier le parc Nicolas-Tillemont au parc Gabriel-Sagard, et aussi de relier de manière sécurisée les deux pavillons de l’école Saint-Barthélemy.

Comité vélo et projet pilote sur Saint-Denis

Toujours dans l’objectif de réduire l’insécurité sur la route, la Ville de Montréal lance un projet pilote de surveillance et de retrait des entraves dans les voies réservées aux cyclistes, dont l’expérience débutera sur le Réseau express vélo (REV) de Saint-Denis, en collaboration avec l’Agence de mobilité durable.

«Dès les prochaines semaines, l’agence va intensifier ses interventions aux abords des pistes pour procéder par exemple au remorquage de véhicules qui seraient stationnés illégalement», a annoncé la responsable du transport et de la mobilité au comité exécutif de la Ville de Montréal, Sophie Mauzerolle, qui a précisé qu’il s’agissait «d’une demande de longue date de la communauté cycliste».

Les retombées de ce projet seront évaluées dans l’objectif d’élargir ensuite cette mesure à d’autres axes cyclables.

La Ville de Montréal a aussi annoncé la mise sur pied d’un comité vélo renouvelé qui réunira à la même table des acteurs de la société civile tels que la Direction régionale de santé publique et d’autres organismes clefs comme Vélo Québec et l’organisme Cyclo Nord-Sud.

«On va travailler ensemble sur cet angle d’équité, pour s’assurer que nos efforts de planification soient vraiment inclusifs et respectent nos ambitions de mieux desservir l’ensemble des Montréalais et Montréalaises», a précisé Marianne Giguère.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet